Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Baromètre des taux de crédit immobilier de février 2016

Comme tous les mois, Immoprêt, courtier en prêt immobilier qui a accompagné plus de 34 000 familles en 2015 et 25 000 en 2014, diffuse son baromètre des taux* pour le mois en cours.

« Nous notons une baisse significative des taux de crédit immobilier au mois de février sur l'ensemble des régions et sur toutes les durées. La baisse s'explique par une politique de la BCE toujours aussi incitative, et par des banques qui souhaitent démarrer l'année très vite comme en 2015. Plus que jamais il est temps de profiter des taux bas pour les acheteurs, des aides de l'Etat comme le nouveau Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour ceux qui sont éligibles, du dispositif Pinel pour les investisseurs. C'est le moment de réaliser de bonnes affaires avant que la reprise du marché immobilier se traduise par une hausse de prix, prix qui repartent doucement à la hausse. », explique Ulrich Maurel, Président fondateur d'Immoprêt

Une année 2016 prometteuse

L'année 2016 démarre très bien pour le crédit immobilier, avec des taux encore en baisse, passés sous la barre des 2% pour les bons dossiers sur des emprunts de 10 à 20 ans. Qui dit nouvelle année dit nouvelle politique pour les banques : soucieuses d'atteindre leurs ambitieux objectifs, elles doivent capter une nouvelle clientèle, notamment via l'accord de crédit, et continuent de prêter à des taux bas. « Cela ne veut pas dire pour autant que les banques n'appliquent pas les mêmes règles de prudence qu'auparavant : elles sont toujours sensibles à la stabilité de l'emploi de l'emprunteur et sa capacité d'autofinancement. Un apport accroît considérablement ses chances d'obtenir un crédit, surtout pour couvrir les frais de notaires. », précise toutefois Ulrich Maurel.

« Pour le reste de l'année 2016, nous sommes confiants quel que soit le secteur (neuf, ancien, investissement locatif) avec un marché immobilier soutenu depuis un an, un prévisionnel de 850 000 transactions immobilières, des taux de crédit bas, une forte présence des primo-accédants, les objectifs ambitieux fixés par les établissements bancaires, le maintien du dispositif Pinel, l'arrivée du nouveau PTZ. Nous pensons que les taux de crédit se maintiendront à l'identique, voire baisseront, jusqu'à définition de la nouvelle politique monétaire par la BCE et éventuel ajustement de la politique des banques. », explique Ulrich Maurel. « Nous recommandons simplement d'être vigilants concernant les prix de l'immobilier, déjà en légère hausse : les taux d'intérêt très bas constatés pourraient entraîner une progression plus significative des prix comme cela a déjà été observé il y a quelques années. »

Le PTZ nouvelle version, un coup de pouce pour les acquéreurs

Entré en vigueur au 1er janvier 2016 (et ce jusque fin 2017), le nouveau PTZ a connu trois aménagements principaux : il finance désormais jusqu'à 40% du montant de l'achat contre 26% auparavant, les plafonds de revenus pour les ayant-droits ont été revus à la hausse, les délais de remboursement ont été repoussés. Plus attractif ainsi, pour l'achat d'un logement ancien avec travaux, il est aussi étendu à tout le territoire français. L'éligibilité à cette aide se fait sous conditions de ressources, en fonction de l'état de l'habitation et de son emplacement.

« En 2015, sur les 34 611 familles accompagnées par Immoprêt, seulement 1,71% ont eu recours à un prêt à taux zéro pour leur acquisition dans le neuf. Cette nouvelle formule du PTZ va permettre d'une part de relancer le marché du neuf et d'autre part de susciter l'intérêt de potentiels acquéreurs. », se réjouit Ulrich Maurel.

Le dispositif Pinel maintenu : une aide sur le marché locatif

Reconduit en l'état pour 2016, le dispositif Pinel permet à l'acquéreur d'un logement neuf de bénéficier d'une réduction d'impôt s'il s'engage à louer ce bien sur une certaine durée (-12% du prix d'achat pour une location sur 6 ans, -18% sur 9 ans, -21% sur 12 ans) ou s'il s'agit d'immobilier ancien nécessitant une rénovation totale avec des performances énergétiques de haut niveau.

Favorable au pouvoir d'achat des ménages français, la baisse historique des taux d'intérêt a permis d'accroître la capacité d'emprunt des familles : « Entre janvier 2010 et janvier 2015, nous avons constaté chez Immoprêt que la capacité d'emprunt des ménages a évolué de +17% pour une mensualité de 800€ hors assurance, avec un taux moyen pour un emprunt sur 20 ans. », explique Ulrich Maurel. « Quand on regarde en détails 2014 versus 2105 comment ce pouvoir d'achat s'est réparti entre neuf et ancien, on remarque une légère hausse en faveur du neuf : 11% des acquisitions se faisaient dans le neuf et la construction (neuf, VEFA, CCMI) en 2014 contre 15,37% en 2015. Cela s'explique entre autre par le dispositif de la loi Pinel qui a donné un nouvel élan et une embellie sur le marché de l'investissement locatif. » 

http://www.immopret.fr/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation