Connexion
/ Inscription
Mon espace

La fuite des cerveaux augmente-t-elle ?

ABONNÉS

4% de Français prêts à travailler à l'étranger en 2015 contre 6% en 2014... mais beaucoup plus de niveaux d'études supérieurs à Bac+2 : 65% en 2015 contre 60% en 2014. Premier Pays choisi : le Canada

Qapa.fr, plateforme digitale de travail en France, a analysé les données de plus de 2 millions de candidats afin de savoir dans quelle proportion étaient capables les Français de partir travailler à l'étranger. Des résultats qui montrent une légère diminution de volonté d'expatriation mais une forte augmentation des niveaux d'études des expatriés.

"Encore un paradoxe français. Le nombre de personnes qui sont prêtes à partir à l'étranger baisse légèrement mais leurs niveaux d'études augmentent. Ainsi, les personnes ayant un niveau supérieur à Bac+2 représentent 65% des personnes prêtent à partir à l'étranger. C'est une tendance très perturbante qui porte à croire que les "cerveaux" de France risquent d'être de moins en moins nombreux sur le marché du travail français". Stéphanie Delestre, cofondatrice de Qapa.fr

Moins de Français prêts à partir à l'étranger...

En à peine un an, le pourcentage de candidats français désirant travailler à l'étranger a baissé de deux points et est ainsi passé de 6% en 2014 à seulement 4% en 2015. Il est intéressant également de constater que plus de 94% des Français en 2014 et 96% en 2015 refusent la possibilité d'obtenir un travail ailleurs que sur le territoire. 

Mais une fuite des cerveaux qui continue... et augmente !

En 2015, les Bac+5 sont très largement au-dessus des autres niveaux des candidats qui souhaitent travailler à l'étranger avec une représentativité de 24% contre 20% en 2014. Les départs souhaités des niveaux Bac+4 augmentent également en passant de 6% en 2014 à 7% en 2015. Les niveaux Bac+2 (17%), Bac+3 (12%) et supérieurs à Bac+5 (5%) conservent les mêmes pourcentages forts d'une année sur l'autre. Uniquement les niveaux Bac ou inférieurs (aucun diplôme, CAP, BEP ou équivalent) baissent en un an.

Plus d'hommes et moins de femmes

Si le pourcentage des hommes qui souhaitent partir travailler à l'étranger reste supérieur à celui des femmes, force est de constater qu'il augmente en 2015 (58%) par rapport à 2014 (57%) alors que celui des femmes baisse de 43% en 2014 à 42% en 2015

Les franciliens : premiers à partir !

Sans surprise, c'est la région Ile-de-France qui enregistre le plus de demandes de candidats souhaitant trouver un emploi dans un autre pays avec 26% en 2015, soit 3 points de plus qu'en 2014. La région Auvergne-Rhône-Alpes est en deuxième position avec 12% en 2015 (13% en 2014) suivie de l' Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes avec 11% sur les deux années. 

Le Canada : choix N°1

Dans le TOP10 des pays choisis par les futurs expatriés, le Canada arrive en tête, suivi des Etats-Unis. La Suisse est en troisième position, juste devant l'Australie, la Suède et le Royaume-Uni. L'Allemagne n'arrive qu'à la 7ème place, suivie de la Belgique et de l'Espagne. Le Luxembourg arrive en dixième position. 

Lien pour télécharger l'infographie : http://getpictures.free.fr/FuiteDesCerveaux.pdf

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation