Connexion
/ Inscription
Mon espace
ABONNÉS

1 jeune sur 2 victime d'acouphènes

Les oreilles des jeunes en train de vieillir prématurément

L’association JNA alerte une fois de plus sur un des phénomènes de notre génération lié aux pratiques musicales sans discernement et qui, dans quelques années, risque de se traduire par une catastrophe sanitaire majeure.

Les chiffres d’une récente étude, menée par l’Association JNA en collaboration avec l’Institut Ipsos, montre que :

1 jeune sur 2 souffre de bourdonnements ou de sifflements dans les oreilles suite à des expositions sonores élevées.

 

« Devons-nous laisser les jeunes générations perdre définitivement leur capital auditif avant l’heure ? Dans quel état sera leur santé auditive après 40 ans ? Et quel coût pour la société ? » s’interroge Jean Stanko, Président de l’Association JNA, à l’origine de nombreuses campagnes de prévention visant les jeunes depuis plusieurs années.

Ce constat alarmant, risque de nous diriger tout droit vers un risque sanitaire majeur si des mesures de prévention élémentaires ne sont pas mises en place rapidement, comme par exemple des messages de prévention diffusés aux jeunes ainsi que des contrôles auditifs effectués régulièrement au sein des Etablissements scolaires.

Une priorité pour l’association JNA : développer l’éducation à la santé auditive pour tous.

« Il serait également utile, voire indispensable, d’intensifier la prévention sur les lieux de loisirs, les festivals et les discothèques », rappelle Jean Stanko qui indique par ailleurs que nous sommes dotés d’un capital auditif à la naissance et que celui-ci peut fondre comme neige au soleil sous l’effet des expositions sonores répétées. Les oreilles n’ont aucune protection naturelle qui résiste à la pression acoustique des amplis. Nos yeux sont pourvus de paupières, mais nos oreilles sont dépourvues de protection naturelle....

Autre danger qui plane sur les jeunes ; les baladeurs Mp3 écoutés au casque et sans tenir compte des recommandations sanitaires de base : 100 dB maxi pour un baladeur, alors que les scientifiques préconisent un maximum de 85 dB pour être sûr de préserver son capital auditif en bon état.

Autre raison d’être vigilant, la même étude Ipsos menée à la demande de l’Association JNA, indique que 1 jeune sur 3 écoute quotidiennement sa musique jusqu’à 2 à 3 heures par jour au casque et peut parfois aller jusqu’à 4 heures par jour pour certains adeptes du Mp3.

Face à ce constat, l’association JNA rappelle qu’il est urgent d’agir avant que les oreilles des jeunes ne vieillissent trop prématurément, et qu’à 40 ans ils se retrouvent avec des oreilles d’un papy de 60 ans…Cela est possible en développant les bonnes pratiques visant au « plaisir auditif durable ». 

http://www.journee-audition.org/

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation