Connexion
/ Inscription
Mon espace

Réunion Club amLeague du 20 janvier 2016

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

amLeague a rassemblé comme à l’accoutumée les sociétés de gestion membres ainsi que les grands investisseurs qui soutiennent son action, dans les locaux de BNP Paribas Investment Partners. Les participants ont été accueillis par Denis Panel, Directeur général de THEAM, Groupe BNP Paribas.


Philippe Desfossés, Directeur ERAFP, a, au cours de son exposé Finance et Transition énergétique, rappelé la démarche de l’ERAFP depuis plusieurs années. Il a commenté la création de l’observatoire de la gestion ‘bas carbone’ que constitue le mandat amLeague Global Low Carbon. Il a souligné comme les investisseurs, qu’il souhaite voir nombreux à s’associer à cette initiative, pourront utiliser cet observatoire de façon personnalisée, en fonction du positionnement propre à chacun au sein du triangle performance / risque / empreinte carbone. Benoît Magnier, CEO Cedrus AM, avait préalablement présenté les grandes lignes de ce projet.


Lors de la table-ronde « Gestion active et Création de Valeur » animée par Jean-François Tardiveau, rédacteur en chef NEWSManagers, Vincent Zeller, Directeur amLeague, a révélé les premiers résultats d’une étude amLeague à paraître prochainement, sur la création de valeur observée sur les gérants actions européennes participantes du mandat actions européennes. : « Oui, la gestion active crée clairement de la valeur, notamment dans les phases de baisse des marchés ». Jeff Taylor, Responsable Actions européennes chez Invesco Perpetual, a souligné la capacité d’une gestion fondamentale à intégrer rapidement les nouvelles logiques ou paradigmes de marché ; alors que Bruno Poulin, Président d’Ossiam, a pu souligner les vertus des modèles de gestion systématique. Olivier Rousseau, membre du directoire du Fonds de Réserve des Retraites, fort de l’expérience et du recul dont dispose cette institution, a pu évoquer avec beaucoup de pragmatisme sur quels types de marchés et de styles les différentes familles de gestion lui paraissent les plus appropriées.

Antoine Briant, C.E.O. d’amLeague, a ensuite commenté les performances des indices publics amLeague et démontré que la sélection de gestions actives, par des processus simples et totalement mécaniques, permet à l’investisseur de s’approprier une couche supplémentaire de valeur. :

  • l’indice amLeague_HERO Europe, qui privilégie les comptes présentant une grande récurrence dans leur surperformance par rapport au STOXX EUROPE 600, affiche une surperformance de 10 points sur l’année 2015.
  • l’indice amLeague_Smooth Alpha Euro, qui sélectionne les portefeuilles présentant les meilleurs alphas (avec une contrainte adjacente de tracking-error), a quant à lui apporté une surperformance de 4 points par rapport à l’EURO STOXX
  • l’indice amLeague_Low Beta Europe, très résilient dans les phases de baisse du marché, surperforme le STOXX EUROPE 600 de 1.7% alors que le marché a été haussier en 2015. 

Enfin, après un « best of » des vidéos « Regards d’Institutionnels » tournées par NEWSManagers au cours de l’année 2015, la réunion-club s’est conclue par la 4ème édition des prix amLeague / NEWSManagers de la meilleure combinaison performance/risque sur les mandats actions Euro, actions Europe, actions Europe SRI, actions Global et Multi Asset Class. Cette distinction a permis de reconnaître les meilleurs gérants 2015 en termes de ratio de Black-Treynor (alpha/beta).


Après avoir partagé avec l’assistance certains principes qui prévalent à la Caisse des Navigants en termes de filtrage des gestionnaires, Etienne Stofer, Directeur CRPN, a souligné comme 2015 avait été une année très positive pour la gestion active, tout en mettant en garde contre l’idée de la récurrence d’un tel phénomène dans des proportions aussi avantageuses. Il a ensuite présidé la traditionnelle cérémonie de remise de leurs prix aux lauréats.

https://www.am-league.com/

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...