Connexion
/ Inscription
Mon espace

Individualisation des frais de chauffage en copropriété : l'erreur des HLM et de l'ARC

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Tribune de Jean-François Buet, Président de la FNAIM

Par un communiqué de presse commun publié avant Noël, l'Union sociale pour l'habitat (USH) et l'Association des responsables de copropriété (ARC) ont dénoncé l'obligation de mettre progressivement en place entre 2016 et 2017 des compteurs individuels de chauffage. Elles ont qualifié cette mesure, figurant dans la loi Royal sur la croissance verte, d'inutile et de coûteuse. Cette position, à rebours de l'élan de modernisation énergétique de nos immeubles collectifs, est infondée et choquante. Ses signataires dénoncent plusieurs travers.

Le premier témoigne d'une lecture trop rapide de la disposition légale: le rapport entre le coût des installations et les économies réalisées ne serait favorable que pour les immeubles énergivores.

C'est ensuite le coût de ces équipements qui est fustigé par l'USH et par l'ARC : Il s'élèverait à 1,76 Mds€, grevant le pouvoir d'achat de 2,3 millions de ménages en copropriété.

Après, il est attesté que l'installation de compteurs individuels est le geste technique dont l'amortissement est le plus rapide : en moyenne, le retour sur investissement est obtenu dès la 1ère année, avec une réduction de l'ordre de 15% au moins de la facture de chaque copropriétaire. Les détracteurs de l'individualisation, qui oublient que d'autres pays avant nous ont fait l'expérience de ses vertus, ne prennent pas en compte la logique même de ces équipements. Il s'agit d'abord d'introduire de l'équité dans les immeubles.

On voit bien que les critiques faites à l'individualisation des frais de chauffage font figure de mauvais procès. Les syndics adhérents de la FNAIM, membre engagé du Plan Bâtiment Durable depuis l'origine, sont actifs auprès des copropriétaires des immeubles les plus énergivores pour qu'ils votent sans état d'âme l'équipement de leurs appartements au profit de la collectivité.

Lire l’intégralité de la tribune via :
http://www.galivel.com/fr/news/1-0-1525/communiques-de-presse/individualisation-des-frais-de-chauffage-en-copropriete-l-erreur-des-hlm-et-de-l-arc

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...