Connexion
/ Inscription
Mon espace

"2016 : les atouts sont réunis pour une bonne année immobilière"

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Emprunter aujourd’hui à un taux fixe de 2% sur 20 ans (hors assurance), c’est toujours possible. CAFPI, N° 1 du courtage en crédit immobilier, négocie en ce moment pour ses clients des taux fixes entre :
- 1,26 et 1,65% sur 10 ans
- 1,60 et 2,00% sur 15 ans
- 1,90 et 2,18% sur 20 ans
- 2,05 et 2,55% sur 25 ans
C’est, en moyenne, 33 points de base de moins par rapport aux taux du marché (-0,33%).


Perspectives dégagées pour les taux

La trêve des confiseurs n’a pas modifié la donne de fin 2015 : les indicateurs ne bougent pas et les taux restent au plancher. Comme le coût de l’argent est exceptionnellement bas pour les banques aussi (proche de 0), celles-ci conservent des marges intéressantes… qui leur laissent encore la possibilité de consentir des efforts ! Si l’activité des prêteurs a été largement mobilisée par la renégociation des crédits en cours pendant les deux dernières années, la voie est désormais dégagée pour les nouveaux accédants.


Relance de l’accession en vue

Au financement abondant et peu coûteux, s’ajoutent des conditions de marché favorables : les prix sont stabilisés, après avoir subi des corrections plus ou moins importantes selon les tensions locales. Le pouvoir d’achat des acquéreurs est maintenu, dans un contexte économique appelé à s’éclaircir : l’inflation est proche de 0%, l’activité des entreprises est soutenue par un pétrole bon marché et un dollar faible, la lutte contre le chômage devrait prendre une nouvelle dimension, etc.

Retour à la primo-accession

Grands oubliés de la période précédente, les primo-accédants vont pleinement bénéficier du nouveau PTZ, entrée en vigueur au 1er janvier 2016. Avec ses montants majorés, ses différés de remboursement élargis et son extension à l’achat dans l’ancien (sous condition de travaux), le PTZ 2016 vient resolvabiliser cette clientèle essentielle à la bonne tenue des marchés immobiliers. Il va aussi permettre à de nombreux jeunes ménages de réaliser leur souhait de devenir propriétaire.


Acheter ou louer

La réponse doit être nuancée en fonction des villes. Comparons la surface habitable que l’on peut acheter avec une mensualité de 1 000€ pendant 20 ans, et le loyer demandé pour cette même surface (source loyer : Clameur) :
- L’effort supplémentaire à consentir pour devenir propriétaire est très faible à Lille, où l’on peut acheter un logement de 77 m² dont le loyer mensuel serait de 1 016€. Il en est de même à Rennes (80,5 m² pour un loyer de 982€), à Marseille (81 m² pour un loyer de 972€), à Strasbourg (78 m² pour un loyer de 967€), à Nantes (77 m² pour un loyer de 947€).
- L’effort se révèle plus important dans les villes où les prix de vente ont eu tendance à progresser plus vite que les loyers, comme Toulouse (74 m² pour un loyer de 880€), Bordeaux (64 m² pour un loyer de 819€), Nice (52,50 m² pour un loyer de 808€) et, surtout, Paris (25,5 m² pour un loyer de 635€). Ces marchés, plus difficiles d’accès pour les primo-accédants, sont davantage animés par des secundo-accédants disposant d’un apport personnel plus conséquent.

http://www.cafpi.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...