Connexion
/ Inscription
Mon espace

Soirée de fin d’année en entreprise, les erreurs à ne pas commettre

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Pour terminer l’année en beauté, beaucoup d’entreprises organisent une fête de fin d’année. C’est un moment attendu par les collaborateurs, l’occasion idéale pour décompresser.

Mais se détendre ne veut pas dire perdre sa réserve et se comporter sans retenue. Robert Half, expert mondial du recrutement spécialisé, liste les erreurs les plus communes et donne ses recommandations sur le bon comportement à adopter lors de ces soirées.

Erreur n°1 : Consommer en excès

Il s’agit sans aucun doute du faux pas le plus courant lors des soirées d’entreprises, où l’esprit est festif et le champagne coule à flot. Une ou deux coupes permettront aux plus timides de se mettre dans l’ambiance, mais il ne faut surtout pas abuser et savoir s’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.
Même si l’ambiance est à la fête, il ne s’agit pas de terminer la soirée à danser sur la table de la salle réunion, au risque d’être mal vu de ses collègues, de son patron, ou pire encore, des clients de l’entreprise s’ils sont présents pour l’occasion.

Erreur n°2 : Divulguer des informations confidentielles

Après quelques verres, les langues se délient plus facilement. Gare alors à ne pas divulguer à qui veut bien l’entendre des informations qui sont censées être confidentielles, et doivent le rester. Il faut toujours garder en tête que le contexte reste professionnel, même si la soirée est conviviale et paraît informelle

Erreur n°3 : Se plaindre

Critiquer ses collègues, son N+1 ou ses clients, faire des commentaires sur les nouveaux processus en place ou sur l’orientation stratégique prise par l’entreprise est un comportement négatif qui n’a pas sa place lors de la soirée de fin d’année. Il est important de mettre sa rancœur de côté, de partager un bon moment avec ses collègues et de garder les sujets qui fâchent pour un autre jour.

Erreur n°4 : Evoquer des sujets personnels et/ou polémiques

La soirée de fin d’année en entreprise n’est pas un dîner de famille : le choix des sujets de conversation est crucial, et il n’est pas conseillé de raconter sa vie intime ou de lancer des débats houleux autour du buffet. On évite le plus possible les sujets liés à la politique, la religion ou la morale, afin de préserver la bonne entente dans une équipe. Et bien qu’il soit fréquent d’évoquer sa vie privée au travail, comme les progrès de ses enfants ou ses prochaines vacances à deux, il vaut mieux de pas trop s’étendre sur ce type de sujets. Le risque est que certains propos soient interprétés, déformés, voire utilisés contre le collaborateur…

« La soirée de fin d’année en entreprise peut être un exercice délicat pour ceux qui n’en ont pas l’habitude. Il est essentiel de rester professionnel en toutes circonstances : boire avec modération, éviter les conversations trop personnelles… mais sans pour autant oublier de s’amuser. Il faut savoir trouver le juste milieu » rappelle Bruno Fadda, Directeur chez Robert Half France. « C’est aussi l’occasion d’élargir  son réseau de connaissances internes, de dialoguer avec des collaborateurs que l’on n’a pas l’habitude de côtoyer au quotidien. L’idée est de profiter de ce moment de détente tout en en gardant une attitude correcte compte tenu du contexte professionnel de la soirée»

Plus d’informations
https://www.roberthalf.fr/presse/soiree-de-fin-dannee-en-entreprise-robert-half-liste-les-erreurs-ne-pas-commettre

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...