Connexion
/ Inscription
Mon espace

Risques climatiques : 7 entreprises sur 10 menacées, 25% du PIB impacté

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Les aléas climatiques font peser un risque majeur sur les entreprises qui n’en ont pas encore pris conscience. Anticipant l’évolution des besoins en assurance, Verspieren* réinvente l’approche traditionnelle de l’assurance.
En 10 ans, l’écart à la moyenne des anomalies de température en France a augmenté de près de 25% en hiver et de 35% en été. Alors que cette tendance devrait s’intensifier, peu d’entreprises ont souscrit à une assurance pour faire face aux risques climatiques, qui mettent en danger leur activité économique.

Pour accompagner cette évolution du risque, Verspieren a mis au point un type de contrat d’un genre nouveau. « Jusqu’à présent, une assurance couvrait les dommages liés à un accident. L’expert venait constater le sinistre et mesurait les dédommagements à verser, a posteriori. Pour le risque climatique, nous avons conçu un système reposant sur des indices (liés à l’ensoleillement, aux précipitations, au vent…) qui ne doivent pas être atteints et, s’ils le sont, l’entreprise perçoit automatiquement une indemnité », résume Xavier Guillerand, responsable du développement Risques d’Entreprise chez Verspieren.

Bientôt, une offre dans la panoplie courante des assurances
Pour mettre en place ce nouveau dispositif, le courtier en assurances s’est associé à des experts météo avec lesquels il réalise, pour chaque souscripteur, une étude d’impacts des variations climatiques sur l’activité de l’entreprise : intensité du vent, température, taux d’humidité, couverture neigeuse… Sur cette base, Verspieren définit des seuils au- delà ou en-deçà desquels le chiffre d’affaires de l’entreprise se trouve sérieusement impacté.

Jusqu’à présent confidentielle, l’assurance contre les risques météorologiques est promise à un bel avenir. « Les enjeux sont trop importants, surtout avec une croissance faible. Aucun dirigeant ou investisseur ne peut prendre le risque qu’un hiver trop rigoureux ou un été maussade ne ruine ses efforts et ses investissements », estime Xavier Guillerand. Verspieren a déjà audité 15 entreprises et envisage une croissance de son portefeuille de plus de 20% sur les 2 prochaines années.

Des risques et des chiffres

- 8 secteurs d’activité sur 10 sont considérés comme « météo-sensibles »
- 1 enjeu à 700 Mds€ par an
- 380 M€, c’est le coût de l’épisode neigeux de 2010 pour la grande distribution
- 90 M€, c’est la perte de CA enregistrée par Air France et Easyjet cette même année, en 3 jours de neige
- 36% d’augmentation des cotisations chômage, c’est la conséquence des intempéries de 2012 sur le secteur du BTP
- 650 M€, et 3% du PIB, c’est le coût pour l’économie nationale de l’épisode neigeux de 2013

* Verspieren, courtier en assurance et  Observateur de l'évolution des risques, anticipe l'évolution des besoins et réinvente l'approche traditionnelle de l'assurance avec des contrats d'un nouveau genre, fondés sur un audit et la fixation d'indices de météo-sensibilité.

www.verspieren.com


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...