Connexion
/ Inscription
Mon espace

Rapport 2014 sur le risque des professionnels de santé

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

La MACSFSou Médical publie son rapport annuel sur le risque des professionnels de santé en France couverts en RCP (Responsabilité Civile Professionnelle).

Depuis 1897, la MACSF-Sou Médical est le partenaire de tous les soignants, de la prévention du risque médical jusqu’à l’indemnisation : 118 ans d’engagement pour une médecine plus sûre, pour un exercice professionnel serein et un meilleur dialogue entre les acteurs de la santé. Si ce rapport propose une vision à un instant « T », il permet également un comparatif récurrent, d’année en année, apportant des éléments de lecture sur le long terme.


Chiffres clés 2014

En 2014, la MACSF‐Sou Médical a couvert en RCP 457 835 sociétaires personnes physiques contre 435 429 en 2013, soit 5,1%, qui ont adressé 4 170 déclarations de sinistres contre 4 028 en 2013. Le taux de sinistralité, toutes spécialités et tous modes d’exercice confondus, est de 0,91%, contre 0,93% en 2013, soit une légère baisse de fréquence des mises en cause.

Certaines spécialités voient leur sinistralité légèrement diminuer comme les généralistes ou les cardiologues et d’autres la voient augmenter comme les anesthésistes, les chirurgiens orthopédiques, les gynécologues, les ORL et les urgentistes. Le nombre de saisines des CCI augmente encore cette année et demeure plus important à 31% que les dossiers confiés aux magistrats à 23 %. Egalement, 39% des contentieux au pénal et 65% des contentieux au civil se sont soldés par des condamnations avec à la clé moins de dossiers très graves qu’en 2013.

Les avis CCI rendus sont toujours plus nombreux = 419 : pour la première fois en 2014, le nombre d’affaires examinées par les CCI est supérieur au nombre d’affaires tranchées par les juridictions. Ces avis ont retenu dans 18% des cas des fautes exclusives et dans 19,6% des cas des accidents non fautifs.

« La jurisprudence de ces derniers mois n’a pas apporté de bouleversements ; les règles semblent à présent fixées s’agissant du manquement au devoir d’information. Nous demeurons vigilants quant à la promulgation de loi de santé et plus particulièrement sur l’introduction de l’action de groupe ou sur les articles ayant pour effet d’accroître les compétences de certains professionnels de santé », déclare Nicolas Gombault, directeurgénéral du Sou Médical.

Lire la suite  du rapport :
https://www.macsf-exerciceprofessionnel.fr/Rapport-annuel-sur-le-risque-medical/Risque-des-professions-de-sante/Chiffres-cles-2014-risque-medical

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...