Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : des prix du neuf en recul depuis plusieurs semaines…

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

… mais pas dans toutes les villes

Parmi le top 10 des prix de l’immobilier neuf dans les grandes villes de France, la tendance est très contrastée, selon le dernier baromètre de Trouver-un-logement-neuf.com. En effet, si certaines villes, comme Paris, Nantes, Montpellier, Nice, sont toujours plus abordables, Lyon reste l’exception de ce classement.

Paris en baisse, Lyon en forte hausse. En 6 mois, le prix d’un trois-pièces neuf à Paris a baissé de -1,23%, soit -8 000€ à 645 000€. Une dynamique qui se confirme aussi à Lille.

A Nantes, Montpellier et Nice, la tendance est dorénavant clairement orientée à la baisse. Pratiquement tous les prix sont dans le vert sur 1 et 6 mois en arrière. A noter que, sur le dernier mois, le prix moyen du trois-pièces est majoritairement en recul : 7 prix en baisse sur 10 villes.

A l’inverse, Lyon enregistre encore de fortes hausses. Le prix moyen d’un 3 pièces a augmenté de 13 000€ sur 1 an à 288 000€, contre 275 000€ en septembre 2014. Idem à Toulouse où le prix du T3 progresse toujours. 

Dans ce top 10, on constate aussi un certain flottement, selon les villes. Exemple à Bordeaux, Strasbourg ou Marseille où le prix moyen du T3 fluctue sans cesse à la hausse comme à la baisse depuis un an.


Volatilité dans le classement

Comparé à l’automne dernier, si Paris, Nice et Lyon restent les grandes villes les plus chères en matière d’immobilier neuf, Nice devient beaucoup plus abordable avec un prix moyen d’un trois-pièces à 311 000€, soit 14 000€ de moins en un an.
Idem à Montpellier, toujours 5ème du classement mais où le prix moyen du T3 a diminué de 8 000€, comparé à septembre 2014, ou encore Strasbourg, 9ème du top 10, moins 1 place, qui offre un trois-pièces à 205 000€, contre 212 000€ un an plus tôt. Dans l’autre sens, Bordeaux passe en 4ème position avec un prix moyen du trois-pièces qui a progressé de 14 000€, à 252 000€.


La capitale nordiste Lille est la grande ville française la plus abordable

Avec des prix en recul à 203 000€ pour un trois-pièces, soit -1,73% en 1 mois et une variation plus marquée encore sur le quatre-pièces. Lors du précédent baromètre en septembre 2014, il fallait même compter 223 000€ pour acquérir un trois-pièces à Lille. Un recul de 20 000€. Cette tendance ne se vérifie cependant pas pour les petites surfaces, appréciées des investisseurs qui sont, elles, plutôt à la hausse : +4,67% en un mois pour un deux-pièces à 157 000€.


Investisseurs, où les prix baissent-ils sur les petites surfaces ?

On le sait : les investisseurs recherchent le plus souvent des petites surfaces, synonymes d’un accès locatif plus simple. Studio et T2 ont donc la côte avec l’attractivité du nouveau dispositif Pinel. Pourtant, certaines grandes villes connaissent des tendances baissières pour ces types d’appartements neufs.
Exemple à Nantes où la dynamique est en nette baisse sur 1 et 6 mois : -3,17% pour un studio, comparé à 6 mois en arrière à 122 000€ ; -0,59% pour un deux-pièces à 168 000€.
Idem à Toulouse, Nice et Strasbourg où le prix des studios dans l’immobilier neuf a diminué respectivement de 5%, 7% et 10% en 6 mois. Dynamique baissière aussi à Bordeaux et Montpellier sur le prix moyen des deux-pièces en recul de plus de 2%.

Plus d’informations : http://www.trouver-un-logement-neuf.com/

 

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation