Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les clients des agences bancaires préfèrent leur téléphone portable à leur portefeuille

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon le rapport annuel de Bain & Company sur le comportement des consommateurs de banque de détail, l’évidence est là : les consommateurs français qui effectuent des opérations de base en agences bancaires y voient une source de mécontentement, ce qui accroît le risque qu’ils se détournent de leur banque principale et se reportent en masse vers des services bancaires à la demande.

Bain & Company, a interrogé les consommateurs sur ce dont ils pourraient le moins se passer pendant une journée entière entre leur téléphone portable et leur portefeuille : plus de la moitié des 115 000 consommateurs interrogés, dont près de 10 000 français, préfèrent leur téléphone portable à leur portefeuille. *

En Chine, cette proportion s’élève à près de 80% Aux Etats-Unis ceux qui comptent le plus sur leur téléphone mobile et les canaux numériques sont 40% moins susceptibles de changer de banque par opposition à ceux qui recourent rarement à leur téléphone mobile.  Inversement, ceux qui fréquentent souvent les agences bancaires se déclarent trois fois plus disposés à changer d’établissement bancaire comparés à ceux qui s’y rendent rarement.

Alors qu’un nombre croissant d’activités bancaires se font via le téléphone mobile, un défi majeur s’impose aux banques : définir une excellente expérience mobile, à même de satisfaire le client, et financer les investissements dans le digital en réaffectant une partie des ressources allouées au réseau d’agences.

L’étude révèle également que les interactions via le téléphone mobile dépassent à présent les interactions en ligne dans 10 des 17 pays sondés ; la Corée du Sud et les Pays-Bas arrivent en tête. Dans le même temps, le Japon et l’Allemagne présentent un taux nettement inférieur, notamment en raison d’un taux déjà élevé de numérisation des opérations de base réalisées en ligne et par automates, qui incitent moins les banques de ces pays à investir massivement afin d’essayer de convertir leurs clients au téléphone mobile.

Accéder à l’intégralité du rapport :
http://www.bain.fr/publications/communiques-de-presse/2015/Rapport-annuel-de-Bain-sur-le-comportement-des-consommateurs-de-banque-de-detail.aspx

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...