Connexion
/ Inscription
Mon espace

Consommateurs à travers le globe : les Etats-Unis plus optimistes, l’Europe moins pessimiste

ABONNÉS

Parmi les plus grandes économies du monde, l’indice de confiance des consommateurs américains a bondi de 18 points au 3e trimestre 2015 pour atteindre le score de 119, la plus forte augmentation ce trimestre et l'indice le plus élevé pour les Etats-Unis depuis 10 ans.
En Europe, la confiance a continué de s’améliorer pour le 3e trimestre consécutif, 21 des 32 pays voient leur indice augmenter, faisant monter la moyenne européenne au score de 81, le plus haut niveau depuis 2008. Des perspectives encourageantes pour ces deux régions, selon la dernière étude de Nielsen

A l’échelle mondiale, la confiance des consommateurs a augmenté de 3 points au 3e trimestre pour atteindre un score de 99, le plus haut niveau depuis 2006. Mais derrière cette tendance générale, la confiance se stabilise, voire progresse, dans de nombreux pays développés alors qu’elle décline dans plusieurs régions en voie de développement. En effet, l’indice a diminué d'un point dans la région Asie-Pacifique (106), et de 2 points en Amérique latine (81), soit le niveau le plus bas constaté pour cette région. Par ailleurs, la région Moyen-Orient / Afrique (94) se stabilise.

Malgré le sentiment de récession qui perdure, les consommateurs à travers le monde sont prêts à dépenser
Les intentions de dépenses immédiates ont augmenté progressivement dans le monde, passant d'un niveau plancher de 30% en 2008 pendant la Grande Récession à un record de 43% au 3e trimestre 2015. La plus forte progression a eu lieu aux Etats-Unis ce trimestre, 14 points supplémentaires, pour atteindre 58%.
La plupart des autres régions ont suivi cette tendance, avec des intentions de dépenses en hausse de 2 points au Moyen-Orient / Afrique (38%) et en Europe (34%), ainsi qu’un point supplémentaire en Amérique latine (33%). Elles sont par ailleurs restées stables en Asie-Pacifique (47%).

Les consommateurs à travers le globe sont un peu plus nombreux à déclarer avoir de l’argent disponible et sont plus enclins à dépenser pour les vêtements, les vacances, les divertissements à l’extérieur de la maison, les produits high-tech et les projets de rénovation et de décoration du logement. Dépenser certes, mais épargner aussi. 52% des consommateurs dans le monde souhaitent économiser, contre 48% au 2e trimestre.
Malgré une hausse des intentions de dépenses, 56% des interrogés dans le monde ont le sentiment d’être toujours enlisés dans la récession au 3e trimestre, contre 54% au 2e trimestre. En effet, le sentiment de récession a augmenté ce trimestre dans 31 pays sur 60.
Le sentiment de récession est le plus élevé au Venezuela (98%), en Ukraine (96%) et au Brésil (92%). Il a le plus fortement augmenté au Canada (71% soit +25 points), en Lettonie (70% soit +21 points), à Hong Kong (56% soit +17 points), en Malaisie (89% soit +16 points) et en Russie (79% soit +14 points).

La confiance reste à son plus haut niveau en France
En France, pas d’évolution ce trimestre pour le moral des ménages qui s’est stabilisé à 66, et à l’inverse de la tendance mondiale et européenne, le sentiment de récession continue de reculer à court terme en France. 76% des consommateurs pensent que le pays est actuellement en récession, contre 78% le trimestre dernier, et 81% en début d’année.
Pour autant, les Français restent prudents quant aux perspectives futures : seuls 7% d’entre eux prévoient une sortie de crise dans l’année à venir. Ainsi les différents signaux sont variables sur la situation économique des Français, qui sont désormais préoccupés en premier lieu par le terrorisme : 26% citent le terrorisme en parmi leurs deux préoccupations principales pour les 6 prochains mois, un pourcentage en hausse de 4 points par rapport au trimestre précédent mais comparable au 1er trimestre de l’année 2015.
Parallèlement, la sécurité de l’emploi, première préoccupation jusqu’à présent, est moins citée, si bien que le terrorisme prend désormais la tête du classement. Un fait marquant positionnant ainsi la France comme le 3e pays de l’étude le plus concerné par le terrorisme derrière la Turquie et l’Egypte.

Plus d'informations  www.nielsen.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...