Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : retour annoncé des primo-accédants

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

L’extension du PTZ, conjuguée à des taux d’intérêt toujours aussi bas, signera le retour des jeunes ménages sur le marché du logement résidentiel, qui s’en trouvera relancé. Un bon point pour la croissance, l’emploi… et la confiance.

Un prêt à taux zéro étendu à l’acquisition dans l’ancien partout en France, sous condition de travaux :
Le Président de la République vient de l’annoncer avec, en prime, une augmentation des montants prêtés et un allongement de la franchise de remboursement du capital pour les ménages les plus modestes.
Ces mesures doivent être intégrées à la loi de finances en cours de discussion devant le Parlement, pour une application probable au 1er janvier 2016.

Avec ou sans PTZ, les acquéreurs peuvent encore compter sur des conditions de crédit extrêmement favorables. En ce moment, les taux baissent, et c’est bien la preuve qu’il n’y a pas de tendance de fond à la hausse. L’évolution des OAT reste favorable, le risque à long terme est donc presque nul. La BCE maintient ces taux bas et l’Euribor chute encore à 0,129%. L’argent ne coûte - presque - rien.

Les banques prêtent aujourd’hui en moyenne à 2% sur 20 ans. Au vu des conditions actuelles, une fois retirés les frais inhérents à la gestion des dossiers d’emprunts, il leur reste de belles marges. Certaines d’entre elles, avant d’affûter leurs armes de conquête de clientèle pour 2016, en profiteront pour baisser encore leurs taux sur novembre et décembre… C’est le rôle du courtier de déceler ces opportunités par une bonne connaissance de la politique de chacune des banques, afin de proposer à sa clientèle les meilleures offres.

L’extension du PTZ devrait faire revenir sur le marché de l’accession entre 50 000 et 100 000 ménages. Les primo-accédants, qui ne représentaient  plus que 37% des acquéreurs en 2014, devraient repasser les 50%, toutes transactions confondues (ancien, neuf en promotion et en construction de maisons individuelles). La condition de travaux dans l’ancien pourrait avoir des vertus apaisantes sur les prix, par une opération-vérité sur les valeurs des biens existants et par une émulation de la concurrence avec le neuf.

Le 1er octobre 2015, les banques ont mis en place la fiche standardisée d’information sur les critères de garantie qu’elles exigent pour l’assurance emprunteur. Il est désormais plus simple de faire jouer la concurrence sur ce point aussi et, ainsi, de faire baisser les tarifs.Le courtier peut, là encore, proposer systématiquement une délégation d’assurance satisfaisante.

La conjoncture est décidément exceptionnelle pour les acquéreurs !

www.cafpi.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Investissement en immobilier d’entreprise : record(s) battu(s) !

Extrait du Bilan 2018 & Perspectives 2019 du marché français de l'investissement en immobilier d'entreprise publié par Knight Frank France La meilleure année de l'histoire Après un excellent 1e semestre, puis un net ralentissement au 3e trimestre, l'activité s'est de nouveau emballée au 4e trimestre. « Au terme d'une cinquième année de hausse consécutive, le marché français signe même une performance historique, supérieure de 2% au précédent record de 2007 », annonce Vincent Bollaert,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
L’immobilier de santé intéresse toujours les investisseurs

Bilan 2018 & Perspectives 2019 : retour aux sources et innovations rajeunissent le secteur ! Selon l'actualisation de l'étude de Cushman & Wakefield, les investisseurs continuent de s'intéresser à cette classe d'actifs dont l'avenir se dessine à l'aune du vieillissement inéluctable de la population, de l'accroissement de pathologies chroniques et plus prosaïquement d'un secteur de la santé dont les besoins sont croissants dans un environnement d'économie d'échelle et de maîtrise des coûts. Le...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...