Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : la vigilance s’impose quels que soient les interlocuteurs politiques et les échéances électorales

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Lors de son Congrès à Strasbourg le 2 octobre dernier, l'Union des Syndicats de l'Immobilier, a dressé un état des lieux factuel du secteur immobilier, durement impacté par la récente onde de choc réglementaire et par l’uberisation progressive de l’ensemble des secteurs d’intermédiation en France. En ouvrant le Congrès, Christophe Tanay, président de l’Unis, a notamment déclaré « […] la vigilance s’impose quels que soient les interlocuteurs politiques et les échéances électorales. »

Faits marquants du Congrès

- Recomposition des métiers de marchands de biens
L’UNIS s’est consacrée à constituer une force intersyndicale des marchands de biens en vue d’obtenir la reconnaissance de leur contribution à la rénovation de la ville, des quartiers, des parcelles. C’est chose faite. Trois fédérations - UNIS (700 adhérents), SYNAR (300 adhérents) et Fnaim (100 adhérents) - se rapprochent sous l’appellation des Promoteurs-Rénovateurs.

- Adhésion à l’association ATHOP
La France et tout particulièrement Paris, est devenue en 3 ans la première ville de location touristique du monde. En 2015, 50 000 logements parisiens contre 4 000 en 2012, sont proposés sur des plateformes internet. Pour éviter que des logements ne changent d’affectation au profit de la location touristique et sortent du parc résidentiel, l’UNIS a décidé d’adhérer à l’association ATHOP, dans l’objectif que la réglementation existante (loi Hoguet, fiscalité, changement d’affection art. L.631.7 du CCH notamment) soit appliquée de la même manière par tous les acteurs qui effectuent les mêmes opérations d’intermédiation immobilière.

- Intégration du numérique pour la gestion locative, la gestion d’immeubles et la vente
A l’ère où les smartphones sont le prolongement du corps humain, Joël de Rosnay, grand témoin du Congrès, a stigmatisé les modes de pensée rigides et le cyber boycott. Il préconise d’adopter des comportements plus fluides en valorisant la recommandation et le partage d’information. L’UNIS va coopérer avec plusieurs sites de collecte d’information qui vont fluidifier les relations, au quotidien, entre bailleurs et locataires, copropriétaires et syndics. La familiarisation avec ces nouveaux outils fera l’objet d’actions pédagogiques à travers toute la France.

- Comparaison des expériences européennes
Au travers des regards transfrontaliers, on retiendra que le syndic est plus cher lorsqu’il est obligatoire (Allemagne), que l’agent immobilier est moins cher lorsqu’il intervient sur tout le marché  (Royaume Uni). Dans 5 pays européens, la copropriété n’est pas d’ordre public : en Italie, un seul article du code civil régit les droits de la copropriété. En Allemagne chaque immeuble a son propre règlement. Au Royaume-Uni, certaines copropriétés sont constituées sous forme de société, les droits de vote sont les mêmes quelque soient les surfaces occupées.

Fort de ces échange, l’UNIS s’interroge sur l’opportunité de redevenir membre de l’organisation européenne des professionnels de l’immobilier, afin d’anticiper la transposition des textes relatifs à la rénovation énergétique qui seront mis en lumière lors de la COP 21.


Rénovation énergétique

Plus de 115 syndics ont signé la Charte de la rénovation énergétique associée au Plan Bâtiment durable. Les signataires s’engagent à se former, à informer les syndicats de copropriétaires des enjeux de la rénovation énergétique et de l’amélioration générale de la copropriété, et à proposer de manière anticipée la réalisation des audits énergétiques ou DPE collectifs obligatoires.

UNIS : Union des Syndicats de l'Immobilier, organisation proche des consommateurs au service de ses membres professionnels de l'immobilier : gérants d'immeubles, agents immobiliers, syndics de copropriété, marchands de biens et experts immobiliers.
http://www.unis-immo.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...