Connexion
/ Inscription
Mon espace

Nousassurons.com réaffirme le droit à l’oubli

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Depuis le 24 mars 2015 le droit à l’oubli est entré en vigueur via un protocole d’accord signé entre l’Etat et la FFSA* ainsi que d’autres organismes du milieu concernés par le sujet. Une excellente nouvelle pour les personnes ayant été atteintes d’un cancer et qui ont aujourd’hui la possibilité de ne plus le voir apparaitre dans leurs dossiers.


Une directive européenne pour le droit à l’oubli
En 1995, la commission européenne adopte la directive 95/46/CE pour la protection des données personnelles. En 2009 en France, Nathalie Kosciuko-Morizet lance la campagne du « Droit à l’oubli numérique ». Il en ressort une charte signée du droit à l’oubli concernant principalement les personnes ayant été atteintes d’un cancer par le passé : elles peuvent désormais ne pas renseigner leur banquier ou assureur sur leur antécédent médical, dès lors qu’elles ne suivent plus de traitement depuis plus de 15 ans.     

Assurance emprunteur face au droit à l’oubli
Nousassurons.com, 1er réseau national de courtage en assurance, salue cette application du droit à l’oubli. Un avenant à la convention AERAS signé le 2 septembre dernier stipule en accord avec la mise en place du « plan cancer 2014-2019 » que selon certaines conditions les anciens malades pourront accéder à l’assurance emprunteur. Elle concerne les personnes ayant eu un cancer pendant leur enfance et celles dont la fin du traitement thérapeutique excède 15 ans. Selon une grille qui devrait sortir d’ici au 31 décembre 2015, les anciens malades qui ne sont plus considérés comme « personnes à risque » pourront être assurés au même tarif que la norme.

Selon l’institut National du Cancer grâce à la convention AERAS cela sera possible dans 2 cas de figure :
- pour un emprunteur dont le cancer a été diagnostiqué avant 15 ans révolus et dont les traitements sont terminés depuis 5 ans : cela permet aux enfants devenus adultes de réaliser des projets financiers relativement jeunes.
- pour un emprunteur dont le traitement est achevé depuis plus de 15 ans, quel que soit le cancer dont il a été atteint.

* FFSA : Fédération Française des Sociétés d’Assurances

http://www.nousassurons.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...