Connexion
/ Inscription
Mon espace

Mission de mobilisation du foncier privé : quel intérêt?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Alors que Sylvia Pinel, la ministre du Logement, de l'Egalité des territoires et de la Ruralité, vient d'installer une mission pour mobiliser le foncier privé en zone tendue, des voix professionnelles s'élèvent pour marquer leur scepticisme envers cette instance ad hoc, censée remettre un rapport au gouvernement en mars 2016.

Norbert Fanchon, le Président du Directoire du groupe de promotion Groupe Gambetta, engagé dans la production sociale comme dans la construction de logements privés, ne comprend pas « le rapport entre l'objectif et les moyens, entre créer du logement abordable, enjeu national, et une simple commission, une de plus ».

Ces propos font écho à ceux de Marc Gédoux, Président de Pierre Etoile, opérateur francilien parmi les plus actifs, qui se demande si  « la mission Figeat ne serait pas un nouveau comité Théodule ». Il évoque ainsi le fameux mot du Général de Gaulle, qui craignait que l'installation d'une commission ne sonnât le glas du sujet concerné...

En pratique, plusieurs questions sont en effet soulevées par le geste de la ministre en charge du logement :
- Le calendrier est-il le bon, alors que la loi de finances initiale pour 2016 aura été votée ?
- Quelle articulation avec le travail des missions interministérielles existantes, dont celle pilotée par Thierry Repentin sur la mixité sociale ou celle de Sylvain Mathieu, chargé de l'hébergement et de l'accès au logement ?
- Pourquoi pas une mission parlementaire à proprement parler, qui aurait eu un plus large pouvoir d'investigation ?
- Alors que la mission porte sur le foncier privé, la mobilisation du foncier public est également citée : quel lien?

En tout cas, cette expression de la conscience du gouvernement va devoir prouver qu'elle est à la hauteur des attentes considérables des professionnels et des ménages.

Rappelons que le manque de terrains disponibles et la difficulté d’obtenir des autorisations de construire sont les causes les plus lourdes de la désolvabilisation de la demande et de l'asthénie de la construction résidentielle en France.

http://www.groupegambetta.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...