Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les parents français sous estiment le coût des études supérieures à l’étranger

ABONNÉS

Selon la dernière étude HSBC « Value of Education », 77% des parents dans le monde et 65% des parents français envisagent d’envoyer leurs enfants étudier à l’étranger. Cependant, selon les données de cette étude, la plupart d’entre-eux sous estiment très nettement les surcoûts associés à une telle démarche.
Les données rendues publiques par HSBC le 9 septembre sont établies sur un sondage en ligne réalisé auprès de 5 550 parents dans 16 pays à travers le monde et reposent sur la comparaison des anticipations financières des parents et du coût réel d’une éducation universitaire internationale. Elles établissent clairement la sous-estimation des coûts induits par des études internationales et l’insuffisance de préparation et de planification financière des parents français.

Les Français estiment qu’ils auront en moyenne à acquitter un surcoût de 20% pour envoyer leurs enfants suivre un cursus international.
Le coût supplémentaire que les parents sont prêts à financer pour envoyer un enfant étudier à l’étranger diffère considérablement en fonction du pays d’origine. La France se démarque sur cette thématique : c’est l’un des pays (avec le Royaume Uni et l’Australie) où les parents envisagent de payer le moins. Ils sont prêts à payer un surcoût de 20% par rapport à un cursus français alors que dans le monde, les parents sont en moyenne prêts à payer 36% de plus pour des études à l’étranger.

En réalité, ils auront à acquitter un surcoût de 107 090 USD (+ 221%) pour des études aux Etats-Unis
En France, l’écart de coût entre ce que les parents français sont prêts à payer et le coût réel requis pour un cursus universitaire de premier cycle aux USA est de 221% soit 12 fois plus que ce que les parents français anticipent de dépenser.

Les familles sont très souvent prises au dépourvu face à cet investissement.
En France, 39% des parents interrogés déclarent qu’ils n’ont pas encore commencé à épargner pour les études supérieures alors qu’ils ne sont que 22% en moyenne dans le monde à ne pas l’avoir fait.

Les données publiées par HSBC apportent également un éclairage sur la rentabilité des études à l’étranger et les perspectives d’emploi comparées.
Les Etats-Unis sont considérés comme étant le pays offrant la plus haute qualité en matière d’éducation parmi les pays sondés. Sur 16 pays, 12 (dont la France) citent les Etats-Unis comme la destination offrant la meilleure qualité d’éducation, 3 citent le Royaume-Uni.
Etudier à l’étranger, notamment dans les pays anglophones, est un lourd investissement pour les parents, mais qui ouvre les meilleures perspectives professionnelles pour leurs enfants :

- Le Canada offre les meilleures perspectives d’emploi à ses diplômés.

- Les Etats-Unis, Singapour, Royaume-Uni et Australie arrivent respectivement à la  2ème, 3ème, 4ème et 6ème place.

- La France se classe à la 12ème place des pays en matière d’opportunités de carrière.

Plus d’informations http://www.expatistan.com/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...