Connexion
/ Inscription
Mon espace

L'innovation « disruptive » : comment Implémenter une nouvelle technologie pour maximiser le recrutement

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Tribune de Sébastien François, Country Manager France, DocuSign


Accueillir le changement pour éviter le chaos

Depuis des centaines d'années, l'innovation technologique a toujours eu un impact majeur sur tous les aspects de nos vies professionnelles. Ses effets s'étendent des méthodes de travail à la gestion des ressources ou des coûts de production, en passant par nos moyens d'interagir les uns avec les autres. Ces avancées technologiques n'ont pas seulement augmenté la productivité, elles ont également joué un rôle d'une importance toujours croissante pour attirer de nouveaux talents.


La pole position dans la course au recrutement

Avec une économie en croissance et des entreprises toujours plus grandes, la demande de nouveaux collaborateurs continue de grandir. En conséquence, cette situation a permis aux meilleurs talents de se trouver en position de force et d'être plus sélectifs quant à la société qu'ils choisissent. Une attitude avant-gardiste pour les départements RH consiste à tirer profit de la technologie pour différencier leur entreprise par rapport à ses concurrents dès le départ.

On constate que de plus en plus de personnes qui entrent dans le monde du travail vont devoir passer leur vie entière à utiliser, s'adapter et communiquer avec ces nouvelles technologies, et se reposer sur des méthodes archaïques peut se révéler très frustrant pour eux. A l'inverse, si une attitude innovante et ouverte à la technologie fait partie intégrante de la culture de l'entreprise, cela offre aux nouveaux arrivants la liberté de se concentrer sur le cœur de leur activité métier et de développer des compétences spécifiques, plutôt que se soucier de la paperasse, des fax ou de numériser des documents.


Comment exploiter la technologie comme une alliée

Si le bouleversement technologique a un impact clairement important, comment en tirer profit pour se mettre dans la meilleure position pour attirer les talents ? Les solutions que peut apporter une implémentation technologique sont presque infinies, mais uniquement si elles sont appliquées efficacement. Un déploiement en entreprise ne consiste pas simplement pour son PDG à sélectionner une technologie adéquate et à passer ensuite le relais à ses collaborateurs. Dans le pire des cas, les habitudes et les processus de travail ancrés depuis des années risquent de générer une forte résistance au changement, gaspillant des ressources et impactant négativement l'expérience client.

Une manière bien plus efficace d'adopter un changement est d'impliquer le Directeur des Opérations en partenariat avec le département RH pour « vendre » les bénéfices et les avantages qu'une nouvelle technologie peut apporter à tous les niveaux de l'entreprise. Cela a bien plus de chances de susciter un changement culturel qui rendra la transition vers la nouvelle technologie bien plus facile et douce.  Pour les équipes RH en particulier, l'implémentation de nouvelles technologies est d'une importance capitale du fait du rôle central qu'elles jouent pour attirer de nouveaux talents.


Les RH en première ligne

Il faudra une longue période de recherche à un bon Directeur des Systèmes d'Information, pour convaincre sa direction d'adopter une nouvelle technologie potentielle. Le fait de connaitre en détail et de comprendre les avantages technologiques concrets donne au DSI un rôle de « chef de file » dans l'entreprise face à tout nouveau produit. Néanmoins, dans les grandes entreprises, en particulier les multinationales opérant sur plusieurs fuseaux horaires, les contacts entre la DSI et les autres départements peuvent être limités. Voilà pourquoi il est essentiel d'impliquer le département RH afin de véhiculer la communication et les formations nécessaires aux collaborateurs pour démontrer les avantages d'une nouvelle technologie.

Une bonne façon d'envisager ce changement est de considérer que les clés d'une implémentation technologique réussie tiennent à 30% dans le produit et à 70% dans l'attitude des utilisateurs. Une fois que les équipes RH ont acquis une compréhension complète du nouveau logiciel ou matériel, elles doivent identifier les ressources les plus expérimentées des autres départements et les informer de façon appropriée. Cela aura tendance à générer une réaction en chaîne permettant de diffuser la connaissance et l'expertise à travers toute l'entreprise. Il est également important que les RH soient en mesure de détecter les personnes pouvant agir comme ambassadeurs de la nouvelle technologie et de leur donner les moyens de jouer ce rôle. Ceux qui disposent de compétences techniques spécifiques ou qui témoignent d'un attrait particulier pour la technologie se révèlent souvent inestimables dans cette fonction.

Alors que les technologies progressent de plus en plus rapidement, il sera nécessaire à l'avenir de les implémenter plus fréquemment et à une échelle plus vaste qu'auparavant. Seules les équipes mettant en œuvre une approche innovante, coopérative et coordonnée  se mettront dans la meilleure position possible pour maximiser les avantages que ces avancées technologiques peuvent offrir.

https://www.docusign.fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...