Connexion
/ Inscription
Mon espace

Près de 8 dirigeants français sur 10 estiment être en bonne santé,…

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

…même si plus de la moitié connait des journées stressantes.

MMA, spécialiste de l’accompagnement des chefs d’entreprise en France lance sa 1ère étude sur la santé des dirigeants d’entreprise* avec Opinion Way.
Dans un contexte économique morose, les résultats montrent que les chefs d’entreprise français sont en forme et majoritairement confiants dans leur avenir, même si le stress est une composante importante de leur quotidien. Conscients de l’impact négatif d’une absence ou d’une maladie sur leur entreprise, ils tentent de faire des efforts sur leur hygiène de vie pour éviter l’arrêt de travail.

78% des chefs d’entreprise se déclarent en bonne santé - 55% connaissent des journées stressantes - 75% ressentent des douleurs physiques


Les chefs d’entreprise touchés par des pathologies physiques ou psychologiques

Si 78% déclarent être globalement en bonne santé, excepté les agriculteurs à 61%, près d’un dirigeant sur deux admet avoir traversé des épisodes de baisses de moral, d’anxiété au cours des 12 derniers mois. Les trois quarts indiquent ressentir des douleurs physiques (surtout chez les agriculteurs) : le dos (58%) et les articulations (46%) étant les plus répandues.
Près d’un dirigeant sur trois estime que son état de santé s’est détérioré au cours des 5 dernières années, avançant comme raison principale le stress lié à l’activité, devant l’âge et la maladie.

Le stress, lot quotidien des chefs d’entreprise : 55% connaissent des journées stressanteset 19% des managers de PME, des journées « très stressantes ». Vécu de façon ponctuelle pour deux tiers d’entre eux,ce stressjoue un rôle prépondérant sur l’ensemble des affections, qu’elles soient morales ou physiques. Les maladies chroniques concernent un dirigeant sur cinq, pour lesquelles les agriculteurs sont là encore davantage touchés.

La volonté de rester en bonne santé : les chefs d’entreprise semblent prêter attention à leur alimentation et à la pratique d’une activité physique, des efforts corrélés à une volonté de ne pas avoir à stopper leur activité. 8% ont été arrêtés par leur médecin au cours de l’année écoulée (13% des petits artisans). 3 dirigeants sur 10 concèdent avoir renoncé à s’arrêter lors des 12 derniers mois pour ne pas impacter leur activité. Les petits artisans sont les plus concernés : 37% ont ainsi refusé de s’absenter alors que leur santé l’imposait.

15% reconnaissent que leur santé a pu avoir un impact négatif sur leur activité en 2014. Un score qui atteint 23% auprès des agriculteurs pour qui les problèmes de santé sont les plus impactants.

Une gestion du temps parfois difficile avec des effets sur leur vie privée : les chefs d’entreprise déclarent manquer de temps de repos. Près de 4 sur 10 constatent en effet une durée de travail hebdomadaire supérieure à 50 heures. Un rythme qui joue sur leur état de santé : 49% qui s’estiment en moins bonne santé travaillent plus de 50 heures par semaine.

Des dirigeants qui rognent donc sur leur temps de repos, mais aussi sur le temps passé avec leurs proches : près d’un dirigeant sur deux pense avoir des difficultés à concilier vie privée et vie professionnelle.

Un niveau de confiance élevé pour leur avenir personnel, plus mitigé pour leur entreprise : si les dirigeants se montrent majoritairement confiants sur leur état de santé et leur vie personnelle (90% et 89%) pour les 3 prochaines années, ils apparaissent plus pessimistes sur l’activité de leur entreprise : 23% avouent être assez peu, voire pas du tout confiants. Les petits exploitants, commerçants et artisans affichent un niveau de confiance globalement en deçà des autres profils.

Ces niveaux de confiance en l’avenir se révèlent fortement corrélés à l’état de santé global : entre 9 et 18 points d’écarts sur les différents registres selon que l’on se déclare en bonne ou en moins bonne santé.


*
Avec la mise en place de ce baromètre, MMA souhaite accompagner les chefs d’entreprise dans leur performance et leur bien-être. « Pour les aider à prendre soin d’eux et à conserver leur forme et leur robustesse, nous avons créé un programme dédié » précise Hervé Frapsauce, Directeur général MMA. Intitulé « Pour des entrepreneurs plus en forme », ce programme est constitué de conseils, vidéos, podcasts qui sont diffusés sur les réseaux sociaux LinkedIn et Viadeo, et donne en « 1 chiffre / 1 conseil » des informations pratiques pour prendre soin de soi (sommeil, gestion du stress, consommation d’alcool, bien-être). De nouvelles productions sont programmées pour la rentrée avec des interviews d’experts (médecins, spécialistes …) et un programme de coaching pour les entrepreneurs sera également mis en place au second semestre.

http://www.mma.fr/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Nominations professionnels du droit

Bernard Cendrier, Senior Advisor opérationnel chez Deloitte Corporate Finance Il apporte à l'équipe animée par Charles Bédier son expertise et sa connaissance, notamment des secteurs de la chimie, du facility management et de l'énergie. Fort d'une expérience de plus de 30 ans, Bernard Cendrier a occupé différentes fonctions de direction chez Gaz de France, Estampille SA, Engie, Desk Finance M&A et Rhodia. En 2008, après la reprise de Rhodia par Solvay, il devient Directeur des Fusions &...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Manifeste pour un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises

Le Medef et l'Afep*, en partenariat avec le Cliff** et le C3D***, prônent la mise en place d'un meilleur dialogue entre organismes de notation extra-financière et entreprises évaluées. Une grande enquête a été menée par les 4 partenaires auprès de 58 entreprises du SBF 120 - dont 27 du CAC 40 - afin d'évaluer, de façon anonyme, les pratiques des principaux organismes de notation de la politique RSE des entreprises. Sur la base des résultats, le Medef et l'Afep, en partenariat avec le Cliff et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...