Connexion
/ Inscription
Mon espace

La rue du Faubourg Saint-Honoré sur le point de retrouver sa splendeur d’antan

A la Une - Brique par Brique
ABONNÉS

La révolution de la rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris est en marche. « Ces dernières années la rue du Faubourg Saint-Honoré - hormis le dernier tronçon vers la rue royale - a été délaissée au profit de la rue Saint-Honoré. Toutes les enseignes souhaitaient s’approcher au mieux du concept store Colette », souligne Laurence Karsenti, directrice du département Retail de Knight Frank.

L’appétit insatiable des groupes de luxe tels que LVMH, Kering, Chanel et Costes ont rendu cet axe inaccessible et les opportunités sont devenues rares. De plus, la restructuration du Louvre des Antiquaires a conduit à des évictions de locataires.

Progressivement, face à la pénurie de surfaces « Flagship » rue Saint-Honoré, la majorité des marques se sont repositionnées Faubourg Saint-Honoré, à proximité de l’hôtel Bristol, créant une synergie sans précédent sur cet axe. Ainsi en l’espace d’un an, Richard Mille, Jean-Louis Scherrer, Barnes, Baccarat ou encore Ciffonelliont ouvert leur boutique sur ce tronçon. En février dernier, Knight Frank réalisait une transaction de 1 000 m² répartis sur trois niveaux pour installer la galerie d’art contemporain Opera Gallery,au 62 rue du Faubourg Saint-Honoré. En décembre 2015, c’est le bagagiste de luxe Rimowa qui ouvrira son flagship sur 1 100 m²,transaction également conclue par Knight Frank et Icade Conseil du bailleur.
« La rue du Faubourg Saint Honoré est donc à nouveau à l’honneur pour les enseignes de luxe. Nous venons de louer deux immeubles emblématiques et d’autres transactions sont en cours » conclut Laurence Karsenti.

http://www.knightfrank.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation