Connexion
/ Inscription
Mon espace

Mutualisation des places de parking

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Pratique et attractive, la mutualisation des places de parking permet aux automobilistes de se garer plus facilement dans les grandes villes à un tarif préférentiel et participe à l’allègement de la circulation en ville. Vinci Park a conclu a cet effet un partenariat avec le bailleur privé Paris Habitat OPH pour intégrer le co-stationnement dans sa solution globale de mobilité et augmenter son offre de places de stationnement.

« Nous sommes convaincus que le co-stationnement est une réponse pertinente à la réduction des places en voirie dans les grandes villes », déclare Hugues Segond, Directeur du Parc Privé chez Vinci Park. « Paris est, par exemple, une ville qui comptabilise environ 780 000 places de stationnement dont près de 60% dans des immeubles privés. Véritables ressources inexploitées, ces disponibilités de places pourraient pourtant faciliter le quotidien de nombreux automobilistes et diminuer la rotation des véhicules en ville ainsi que le phénomène de voiture-ventouse en voirie. Nous ouvrons aujourd’hui 3 parcs en co-stationnement à Paris, soit une centaine de places, et notre service sera bientôt disponible dans les grandes villes de province, ainsi qu’en Belgique à Anvers. »

Une nouvelle alternative pour stationner sereinement sa voiture
Le co-stationnement consiste à partager une seule et même place de parking privé avec d’autres automobilistes lorsque cette dernière n’est pas occupée, sur des plages horaires et jours bien définis. Une même place est donc mutualisée pour être partagée en fonction des besoins de chacun, en l’occurrence en journée pour le professionnel et en soirée et les week-ends pour le résident.

Pour permettre aux automobilistes non-résidents de garer leurs véhicules durant les plages horaires qui leur sont imparties, Vinci Park installe dans le parking une solution sécurisée pour y accéder en voiture et à pied, et met en place une signalétique adaptée pour un repérage facile des places réservées.

Le co-stationnement : comment ça marche ?
-   L’automobiliste fait une demande au préalable via le site www.vincipark.com/, s’abonne en ligne avec la création de son compte.
-   Il sélectionne son parking en consultant la carte et choisit son type d’abonnement : journée en semaine, soir et week-end, ou 24h/24 et 7j/7
-   Il paie en ligne son abonnement ; la transaction est entièrement sécurisée
-   Il reçoit ensuite un courriel avec les informations pratique sur son abonnement : adresse du parking, plages horaires, code d’accès …

Pour les détenteurs de smartphone, l’ouverture de la porte du parking se fait directement en se connectant depuis l’application My Vinci Park via un accès sécurisé. S’il ne dispose pas d’un smartphone, l’utilisateur utilise un code reçu par SMS qui lui permet d’ouvrir la porte pour entrer et sortir. Chaque utilisateur reçoit un code unique qui lui est associé afin d’accéder au parking.

Egalement, afin de garantir à ses clients un parcours totalement sécurisé et un niveau de qualité équivalent à celui d’un parking en ouvrage, Vinci Park relie les parcs en co-stationnement au CNTO (Centre National de Télé opérations) qui supervise à distance 24h/24 et 7j/7 les parcs de stationnement et intervient lorsqu’une demande est envoyée par le client via l’application My Vinci Park ou via un appel téléphonique.


A Paris, le service de co-stationnement est disponible dès maintenant dans les parcs privés :

57 Rue François Truffaut  - 75012
Tarifs / mois : 24/7 = 90€ ttc
Jour semaine = 68€ ttc  - Nuit WE = 54€ ttc

21 Rue des Envierges - 75020
Tarifs / mois : 24/7 = 62€ ttc
Jour semaine = 52€ ttc  - Nuit WE = 48€ ttc

21 Rue Houdart - 75020
Tarifs / mois : 24/7 = 68€ ttc
Jour semaine = 55€ ttc  - Nuit WE = 50€ ttc

Trouver un parking en co-stationnement
http://www.vincipark.com/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...