Connexion
/ Inscription
Mon espace

Fraude : conséquences et enjeux pour l’entreprise

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

L’enquête réalisée auprès de 184 entreprises par Euler Hermes, spécialiste mondial de l’assurance-crédit, et la DFCG (Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion), révèle que 77% des entreprises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude externe dans les douze derniers mois et que celles-ci ont subi plus de dix tentatives sur la même période.

Un véritable harcèlement qui fragilise tout type d’entreprise, PME ou multinationales. « Le phénomène est très préoccupant et s’accentue considérablement en France depuis cinq ans », précise Eric Lenoir, Président du comité exécutif d’Euler Hermes France. « 20% des entreprises n’ont pas réussi à déjouer toutes les tentatives de fraude. Dans un contexte économique encore relativement tendu, les pertes induites par ces attaques peuvent sérieusement porter atteinte à la trésorerie de l’entreprise et à sa rentabilité. »

Dans les typologies de tentatives de fraudes externes recensées, l’usurpation d’identité arrive en tête, qu’elle prenne la forme du « faux président », du « faux client » (par de faux ordres de paiement) ou du « faux fournisseur » (par la modification des coordonnées fournisseurs). 80% des entreprises interrogées affirment que la fraude est reconnue comme une menace importante par la direction générale. Des moyens sont d’ores et déjà mis en place pour y faire face : 65% ont renforcé leurs procédures internes et 32% proposent des formations à leurs collaborateurs. Mais paradoxalement seuls 28% d’entre elles disposent d’une cartographie de leurs risques de fraude.
« La sensibilisation des équipes est primordiale, surtout quand on observe que les fraudes sont déjouées en majorité grâce à un bon dosage de procédures de contrôle et de réactions humaines. Le directeur financier joue alors un rôle central dans ce dispositif, non seulement pour optimiser les procédures, former directement les collaborateurs en prise directe avec les enjeux financiers de l’entreprise, mais aussi leur comité de direction, déjà sensibilisés pour 90% d’entre-deux. C’est ainsi que la DFCG a développé une formation spécifique sur la prévention de la fraude », souligne Philippe Audoin, président de la DFCG.

« Les fraudes externes sont en forte augmentation mais elles ne doivent pas non plus masquer la menace que représentent les fraudes internes, encore plus fortes en nombre et en montants », rappelle Eric Lenoir. « Si des procédures de prévention sont indispensables, un système de protection plus global de ses actifs apparait aujourd’hui incontournable. Pourtant 81% des entreprises françaises ne connaissent pas encore l’existence des assurances anti-fraude. »
Euler Hermes a lancé à cet effet « EH Fraud Cover »,  une assurance contre le risque de fraude, destinée plus particulièrement aux PME et ETI (à partir de 5 M€ de CA) avec une couverture jusqu’à 10 M€.

Ce contrat assure une protection complète contre la fraude interne, externe et la cyber-fraude et prend en charge aussi bien les pertes financières directes, que l’impact éventuel sur la réputation de l’entreprise et une contribution aux frais de procédure judiciaire engagés.

Plus d’information : www.eulerhermes

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...