Connexion
/ Inscription
Mon espace

La croissance externe redevient une priorité stratégique pour les entreprises

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Etude « Global Corporate Development Study » d’EY, réalisée auprès de 300 directeurs M&A et stratégie dans 39 pays.

Après des années d’incertitude et de contraction du marché M&A, la forte augmentation de la valeur des opérations réalisées dans le monde (+ 30% sur l’année 2014 et plus 21% au T1 2015) indique clairement que la croissance externe est à nouveau au cœur de la stratégie des entreprises. Pour 44% des directeurs M&A interrogés, le changement le plus significatif de leur rôle au cours des 5 dernières années est l’alignement plus marqué de la fonction M&A avec les objectifs stratégiques de l’entreprise.


A de nouvelles exigences, nouvelles compétences pour garantir le succès des transactions M&A

Les ressources en charges de piloter le M&A doivent aujourd’hui faire preuve d’une meilleure évaluation commerciale des cibles potentielles via une compréhension plus fine de leurs marchés, de la concurrence et des « business models ». Les trois premiers facteurs d’échec des transactions cités par les dirigeants : 
- le processus d’évaluation commerciale 73%
- une déficience d’analyse stratégique 72%
- un processus d’intégration défaillant 71%


Gouvernance d’entreprise : « directeurs de la croissance » et comités M&A

Dans un contexte macroéconomique toujours incertain, les entreprises doivent se montrer de plus en plus innovantes afin de générer de la croissance - organique et inorganique. Cet impératif a récemment mené certaines d’entre elles à créer une nouvelle fonction, celle de « directeur de la croissance ». Jusqu’à présent, seules quelques entreprises pionnières ont d’ores et déjà nommé un directeur sur cette fonction, tandis que d’autres envisagent désormais de le faire. Pour Hervé Jauffret, associé d'EY Transaction Advisory Services : « Avec l’accent actuel mis sur les acquisitions comme moteur de croissance, la fonction de « directeur de la croissance » pourrait devenir une nouvelle étape pour les directions M&A, étant donné la proximité de plus en plus marquée avec le département stratégie ».

Autre nouvelle tendance en termes de gouvernance d’entreprise, de nombreuses entreprises ont désormais mis en place des  « comités M&A », structures à géométrie variable, chargés de conseiller la direction générale sur la stratégie de croissance externe. Cette tendance est particulièrement marquée en Europe, où 45% des entreprises ont mis en place un comité dédié au suivi et à la validation des opérations de M&A.


L’impact du « Big Data » et des nouveaux outils analytiques

L’étude met également en exergue le rôle central que de nouveaux outils analytiques et le « Big Data » seront appelés à jouer dans les processus transactionnel.
- La lecture quantitative et qualitative d’un plus grand volume d’informations, permet d’analyser et d’anticiper les risques potentiels lors d’une transaction, mais aussi d’obtenir une meilleure compréhension d’un portefeuille d’actifs ou de produits.
- Au cours du processus de due diligence, il est désormais par exemple possible d’analyser des centaines de milliers de données recueillies sur le web et les réseaux sociaux afin d’obtenir un éclairage différent sur les forces et faiblesses d’un produit ou d’une entreprise tels que perçus par ses clients ou consommateurs.
- Les outils analytiques utilisés par les directions M&A et financières devront se fonder dans le futur sur l’analyse de masses de données ou « Big data » toujours plus grandes afin d’en extraire toute la valeur, comme par exemple sur l’analyse des cycles de fonds de roulement.

Aujourd’hui, si 83% des dirigeants interrogés utilisent des outils analytiques complexes au stade de la valorisation d’une cible, seules 21% des directions M&A interrogées ont des compétences dédiées au « Big data » au sein de leur département.

Plus d’informations : http://www.ey.com

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
« GO ! Épargne entreprise », une offre d'épargne salariale pour les PME et les ETI

Lancée par le Groupe Henner, Cedrus Partners et Sanso IS, en partenariat avec l'assureur AXA, cette nouvelle offre se distingue par sa transparence et sa simplicité d'utilisation. Elle englobe 3 solutions d'investissement intégrant une composante liée au développement durable. Sans droits d'entrée ni frais de tenue de compte pour les salariés concernés, ce nouveau dispositif d'épargne salariale a pour vocation d'être clé en main pour les entreprises. Voté en première lecture à l'Assemblée en...