Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le Malawi reporte la destruction de ses stocks d'ivoire

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Le Malawi a reporté la cérémonie de destruction de ses stocks d'ivoire prévue début avril, invoquant la nécessité d'y inclure les 2,6 tonnes d'ivoire servant de pièces à conviction dans le cadre d'affaires judiciaires en cours. La nouvelle date n'a pas encore été annoncée.

« IFAW encourage les gouvernements à détruire leurs stocks d'ivoire pour éviter qu'ils puissent revenir sur le marché. Nous avons donc été très heureux d'apprendre que le Malawi avait fait le premier pas dans la région de la Communauté de développement d'Afrique australe. Dans ce contexte, le report de la cérémonie de destruction, justifié par la volonté d'inclure l'ivoire actuellement bloqué par des procédures judiciaires, n'est donc pas une mauvaise nouvelle », déclare Jason Bell, Directeur Afrique australe d'IFAW.

« Le Malawi a tout intérêt à détruire la totalité de ses réserves d'ivoire, et ce report lui offre en outre l'opportunité de travailler avec la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction) et d'autres organes indépendants pour étudier la composition de ses stocks et surveiller le bon déroulement de la destruction. C'est d'autant plus important que le manque de supervision et de transparence concernant les destructions d'ivoire a été pointé du doigt lors du Sommet de l'Éléphant d'Afrique, qui s'est récemment tenu à Kasane. »

La cérémonie de destruction marquera un temps fort dans la campagne « Stoppez la criminalité faunique, protégez les espèces sauvages du Malawi », lancée en mars par le Lilongwe Wildlife Trust et le département des Parcs nationaux et des Espèces sauvages du Malawi. Cette campagne a reçu le soutien de milliers de citoyens malawites condamnant le braconnage et le trafic d'espèces sauvages. 

Pour en savoir plus : ifaw.org

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation