Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pourquoi la révolution marketplace aura aussi lieu en magasin

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Par Philippe Corrot, co-fondateur de Mirakl

Les cinq premiers sites e-commerce les plus visités en France ont ou sont des marketplaces : Amazon, Cdiscount, Fnac.com, e-Bay, Priceminister.

De 2012 à 2014, la part du CA des marketplaces est passée de 10 à 21% pour le top e-commerce français, soit une croissance deux fois supérieure à celle de la vente en ligne classique. Pourquoi ce succès ?

En installant une marketplace sur son site e-commerce, c’est-à-dire en ouvrant un espace qui permetà des vendeurs partenaires de proposer leurs produits, on élargit l’offre tout en faisant baisser les prix.  Ce modèle vertueux peut-il aussi s’étendre aux points de vente ? En quoi les marketplaces répondent-elles aux attentes desconsommateurs aussi bien en ligne qu’en magasin ?

Des consommateurs toujours à la recherche de la meilleure offre
Internet ne remplacera jamais totalement les magasins : il suffit de voir l’affluence avant Noël et durant les soldes pour mesurer à quel point se déplacer pour effectuer son achat demeure dans les mœurs.
Toutefois, l’absence de l’article désiré en rayon entrainera le consommateur dans un magasin concurrent ou bien il achètera, une fois rentré chez lui, sur le site proposant l’article disponible au meilleur prix. Et ce sera probablement sur une marketplace.

Intégrer la marketplace au cœur des magasins au profit des consommateurs
C’est là que la marketplace peut entrer en jeu au bénéfice des points de vente grâce au Store-to-Web. Concrètement si une référence vient à manquer, un vendeur pourra proposer de la commander sur sa propre marketplace. Le consommateur recevra l’article directement chez lui ou, s’il le souhaite, il pourra le retirer en magasin en moins de 48 heures.

L’avantage de la marketplace est la multiplication de l’offre sans contrainte sur les stocks et l’espace de vente. Une enseigne culturelle peut donc référencer une multitude de CD tout en ayant un rayon très restreint en magasin. Résultat : le consommateur est garanti en entrant en boutique de trouver ce qu’il recherche au meilleur prix et gagne du temps.
Exemple emblématique : la Fnac informe ses clients via des panneaux en magasin que si un produit n’est pas disponible en rayon, il fait surement partie des millions de produits disponibles sur Fnac.com qui peuvent êtrecommandés à leur place.


Améliorer l’offre en magasin grâce aux marketplaces
En proposant aux consommateurs, via la marketplace des références non commercialisées en propre, les nouvelles tendances et best-sellers peuvent être déterminés sans aucun investissement et sans risque.
Autre exemple probant de la Fnac : Leader de l’e-commerce chez les click & mortars français, la Fnac a d’abord testé sur sa marketplace les jouets et le petit électroménager avant de proposer ce type de produits sur son propre site e-commerce puis en magasin.

Afin de tirer au mieux profit des opportunités qu’offre une marketplace, il est essentiel de l’intégrer à tous les canaux de distribution, et surtout au sein des magasins car elle est l’un des piliers essentiels d’une stratégie multicanal réussie.

http://www.mirakl.fr/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...