Connexion
/ Inscription
Mon espace

« L’Etat doit indemniser les entrepreneurs des dysfonctionnements du RSI »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Près de 7 ans après la mise en place de l'interlocuteur unique (ISU) d’importants progrès ont été faits dans la gestion du RSI. Pour autant, tous les problèmes sont loin d’être réglés. La responsabilité de l’Etat étant clairement établie dans l’origine de d’importants dysfonctionnements, l’IPS* demande que les artisans, les commerçants et les libéraux concernés perçoivent une compensation financière à la charge de l’Etat.


1/ Une gestion qui s’améliore mais un ressentiment qui grandit

Près de 7 ans après la mise en place de l'interlocuteur unique, d’importants progrès ont été réalisés dans la gestion du RSI, particulièrement ces deux dernières années.
Ainsi, lors de sa conférence de presse annuelle, le RSI a fait valoir la baisse du nombre de réclamations (moins 11% par rapport à 2013). Pour autant, le régime est aujourd'hui confronté à un fort mécontentement qui en réalité le dépasse.
Dans l’esprit des entrepreneurs subissant des augmentations d’impôts, de charges sociales et des contraintes de toute sorte, une cristallisation s’opère autour le RSI, identifié spontanément comme à l’origine de leurs difficultés.


2/ Pourquoi les entrepreneurs concernés doivent être indemnisés par l’Etat des dysfonctionnements subis

La mise en place coûte que coûte en 2008 de l’interlocuteur social unique (ISU) imposée par l’Etat, s’est traduite par un sinistre industriel majeur. Les rapports du Médiateur comme de la Cour des Comptes sont suffisamment éloquents sur ce point.
Pourtant, les spécialistes de ce dossier savaient dès l’origine que les conditions de mise en place de l’ISU conduiraient inéluctablement à la catastrophe : basculement informatique précipité, utilisation du logiciel de l’Urssaf (logiciel SNV2) qui n’avait jamais fait ses preuves pour la gestion des cotisations des indépendants, à la différence de ceux des anciens régimes Organic, Canam et Cancava, etc

En changeant la législation en permanence, en ajoutant des obligations déclaratives et en imposant des remises en question constantes aux entreprises, l’Etat leur impose un véritable impôt administratif. L’impact de ces changements législatifs et réglementaires pour les entreprises devrait être évalué objectivement et compensé financièrement.


En conclusion, l’IPS demande que :

- L’évaluation du préjudice subi soit établie par un organisme indépendant (Médiateur de la République,….)

- Les artisans, les commerçants et les libéraux concernés par les dysfonctionnements du RSI perçoivent une compensation financière à la charge de l’Etat (crédit d’impôt ou de cotisations sociales).

*IPS (Institut de la Protection Sociale) constitue un laboratoire et un réservoir d’idées inédit en France pour toutes questions liées à la protection sociale de l’entreprise. Son but : promouvoir collectivement, particulièrement auprès des pouvoirs publics, les réflexions d’experts concernant la définition et la mise en œuvre d’une législation efficace au niveau des systèmes de prévoyance-retraite de la population active.

http://institut-de-la-protection-sociale.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...