Connexion
/ Inscription
Mon espace

Un tiers seulement des sociétés d’investissement disposent d’une infrastructure de données sophistiquée

BE - Culture & Société
ABONNÉS

La nouvelle étude mondiale commanditée par State Street menée auprès de 400 dirigeants de sociétés de gestion et investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance, fonds de pension privés, fonds et autres institutions) a révélé que si 81% considèrent les données et l’analytique comme l’une de leurs principales priorités stratégiques, seuls 37% ont mis en place une infrastructure et une expertise sophistiquées, ainsi qu’une gouvernance de qualité en matière de données.

L’étude « The Innovator’s Journey : Pathways to Data Dexterity » identifie 3 catégories de sociétés, à différentes étapes d’avancement :

- les « Débutants » (Data Starters), qui ne sont qu’au début de leur démarche,

- les « Actifs » (Data Movers), qui progressent à grands pas, et

- les « Innovateurs » (Data Innovators).

« La gestion efficace des données n’est plus optionnelle, que l’on parle de big data, de fast data ou de smart data » précise Jeff Conway, Vice-Président Exécutif de State Street Global Exchange. « Pour créer de la valeur à partir de l’analyse de données, il est nécessaire de savoir se positionner avec précision dans la progression vers l’innovation. Sans une vision claire de la prochaine étape à franchir, les entreprises freinées par de vieux systèmes, un manque de talents et une mauvaise gouvernance de leurs données passeront à côté de l’opportunité qui leur est donnée d’en extraire de la valeur ajoutée ».


De la Paralysie à la Performance - Débutants, Actifs et Innovateurs

1/ Pour la catégorie « Débutants », les problématiques liées aux anciens outils informatiques et à la conformité leur créent de fortes barrières au progrès. Par ailleurs, le recours à des systèmes techniquement dépassés rend l’exploitation optimale des données complexe si l’on veut créer de la valeur ajoutée.

2/ Les entreprises de la catégorie « Actifs » accélèrent leurs investissements, en remplaçant les anciens systèmes par une nouvelle architecture de données et en utilisant des outils d’analyse des risques d’investissement et de la performance pour les classes d’actifs individuelles. Cependant, si les entreprises de cette catégorie sont les plus concernées par la problématique réglementaire, seules 20% prévoient de renforcer considérablement leurs dépenses dans les domaines de la conformité et du reporting.

3/ A l’autre extrémité du spectre, les « Innovateurs » reconnaissent la valeur des données et de l’analytique et sont confiants quant à l’avantage concurrentiel que celle-ci leur procure. Ils privilégient la qualité et l’intégrité des données et établissent des normes très élevées en matière de gouvernance et de sécurité, qui sont étendues à l’ensemble de la société.
- 49% définissent la gestion des données et l’analytique comme leur principale priorité stratégique
- 38% ont augmenté leurs investissements dans le domaine des données de plus de 10% chaque année et constatent un retour sur investissement
- 44% considèrent que leur investissement dans le domaine des données et de l’analytique est source d’avantages concurrentiels. Ce chiffre est de seulement 15% pour les « Actifs » et de 5% pour les « Débutants ».

Jeff Conway conclut « Rester en tête dans un marché en évolution constante nécessite à la fois des changements culturels et l’adoption de nouvelles technologies. Quelle que soit la catégorie des entités de gestion - Actifs, Débutants ou Innovateurs - elles vont devoir prioriser la gestion des données et construire des bases solides si elles veulent disposer d’un avantage concurrentiel dans le modèle d’investissement ‘high tech’ du futur ».


Consulter le rapport complet via http://www.statestreet.com/ideas/articles/innovators-journey.html

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation