Connexion
/ Inscription
Mon espace

La croissance mondiale devrait tourner autour de 3,4% en 2015

ABONNÉS

Les perspectives et les vues macroéconomiques 2015 de l'équipe Recherche & Stratégie d'Investissement d’AXA IM.


La consolidation budgétaire a ralenti et la politique monétaire restera très accommodante, la zone euro, le Japon et la Chine prenant le relais des Etats-Unis. Toutefois, l’hypothèse de « stagnation séculaire » gagne du terrain et la menace de déflation devrait continuer à peser en 2015. Ces perspectives restent favorables aux actifs risqués, impliquant une surpondération des actions et une sous-pondération de la dette souveraine américaine.


Les points marquants 

- L'économie mondiale devrait croître de 3,4%, avec un risque à la hausse (0,25pp) si le prix du pétrole reste inférieur à 70 US$/bbl. La zone euro, le Japon et la Chine prendront le relais des Etats-Unis en termes de stimulus monétaire.

L'amélioration du marché du travail et la santé des entreprises porteront la croissance américaine, ce qui devrait pousser la Fed à normaliser sa politique à partir de mi-2015. La faiblesse persistante de l'inflation pourrait repousser la remontée des taux.

La croissance et l'inflation en zone euro devraient rester faibles, la consommation des ménages étant le principal moteur de la croissance. La BCE est déterminée à accroître son bilan et restera pragmatique sur le sujet.  L’incertitude politique restera élevée.

La croissance des pays émergents augmentera graduellement vers 4,3%, la faiblesse du prix du pétrole permettant aux banques centrales de stimuler l'activité, du moins dans les pays importateurs d'énergie.

Nous recommandons de rester surpondéré en actifs risqués, notamment les actions, et de sous-pondérer la dette souveraine américaine. La volatilité devrait remonter vers des niveaux plus normaux. Nous sommes neutres sur le crédit.

La divergence de politique monétaire entre les Etats-Unis et la zone euro se reflétera sur les marchés obligataires. Nous anticipons des taux des bons du Trésor américain autour de 3% alors que les taux des obligations en zone euro et au Japon ne devraient pas monter significativement, restant comprimés par leur banques centrales.

- Au sein des actions, nous avons une préférence pour la zone euro et le Japon, en raison de l'accélération attendue de la croissance des bénéfices et du soutien monétaire. Les émergents seront diversement impactés par la Fed et la baisse du pétrole. Nous préférons l'Asie émergente à l'Amérique Latine.


Accéder aux notes de la recherche d’AXA IM :  
http://www.axa-im.com/fr/research

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation