Connexion
/ Inscription
Mon espace

Classement Open Data Index : malgré des efforts, la France n’est pas si open !

ABONNÉS

Par Emmanuel Frot, vice-président de Microeconomix

L'Open Knowledge Foundation a publié hier son classement Open Data Index qui mesure l’ouverture des données publiques dans le monde. La France est passée en un an de la 12ème à la 3ème position, derrière le Royaume-Uni et le Danemark. Un « bond prodigieux » qu’il faut toutefois relativiser, selon Emmanuel Frot, Vice-président du cabinet Microeconomix.

Il est indéniable que la France a énormément progressé en peu de temps sur l’Open Data, aussi bien sur les thèmes disponibles que sur la plateforme permettant leur accès. Il n’est donc pas surprenant de constater une telle progression entre 2013 et 2014.

Mais si on étudie de plus près ces résultats, on observe que cette progression est due à des améliorations, certes significatives, mais portant sur des sujets peu sensibles comme la carte française détaillée ou encore la liste des codes postaux (qui n’était étonnamment pas accessible auparavant). Finalement, seul le sujet un peu " délicat" des émissions de pollution a vu ici une amélioration.

Il aurait été de bon ton, par exemple, de disposer d’une base de données des adresses en France, qui existe déjà a priori (La Poste ou IGN) mais dont l'accès libre est pour le moment refusé. Pourtant, le Danemark, juste devant nous au classement, a mesuré que la mise à disposition d’une telle base a généré un bénéfice social de 62 M€ sur son territoire entre 2005 et 2009 (http://www.adresse-info.dk/Portals/2/Benefit/Value_Assessment_Danish_Address_Data_UK_2010-07-07b.pdf).

D'autres bases de données sont quant à elles disponibles mais très incomplètes comme la base de données sur les accidents de la route de 2006 à 2011 (https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/base-de-donnees-accidents-corporels-de-la-circulation-sur-6-annees/) qui ne permet ni de situer de manière précise l’emplacement des accidents (pas de coordonnées géographiques dans la plupart des cas), ni de savoir quand a eu lieu l’accident. L’utilité de la base est donc très relative.

Enfin, les données portant sur les dépenses de l’Etat restent très difficiles d’accès. C’est d'ailleurs le seul poste à ne pas avoir été amélioré dans le classement Open Data Index entre 2013 et 2014.

Même s'il est bon de souligner l'effort de la France en matière d’accès aux données publiques, il reste encore beaucoup à faire pour s’ouvrir sur des sujets plus sensibles et/ou à forte valeur ajoutée. Comme c’est le cas au Royaume-Uni, 1er au classement, qui publie en ligne toutes les dépenses des administrations publiques.

Source : microeconomix.fr

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...