Connexion
/ Inscription
Mon espace

Ben Simasiku, criminel environnemental recherché par INTERPOL, a été arrêté en Zambie

BE - Culture & Société
ABONNÉS

L'Autorité zambienne de la faune sauvage (ZAWA), appuyée par des officiers de police, a arrêtéBen Simasiku,criminel environnemental de premier plan qui figurait sur la liste Infra Terra des malfaiteurs internationaux en fuite recherchés par INTERPOL.

Ressortissant zambien de 32 ans, Ben Simasiku s'était enfuit du Botswana où il avait été arrêté en 2012 pour possession illégale de 17 objets en ivoire d'un poids total de 115 kilos.

Les renseignements collectés par la ZAWA ont conduit au lancement d'une opération spéciale qui s'est soldée par l'arrestation de M. Simasiku à Livingstone le mardi 2 décembre 2014.

Kelvin Alie, Directeur du programme Commerce d'espèces sauvages d'IFAW, se réjouit de l'issue de cette opération :« Chaque arrestation est une bonne nouvelle dans le combat contre le braconnage et le trafic d'espèces sauvages, car cela indique une meilleure application des lois. IFAW tient à féliciter la ZAWA pour cette importante arrestation. Hélas, les arrestations, les poursuites judiciaires et les condamnations de trafiquants d'ivoire de premier plan sont encore bien trop rares. Nous espérons que les autorités compétentes en Zambie et au Botswana collaboreront avec des organisations telles qu'INTERPOL afin de démanteler les réseaux dont faisait partie M. Simasikuet que ce trafiquant sera dûment condamné. »

De son côté, Jason Bell, Directeur régional d'IFAW Afrique australe, rappelle que les forces de l'ordre confisquent des cargaisons d'ivoire quasiment toutes les semaines.

Et d'ajouter : « Jusqu'à 35 000 éléphants perdent la vie tous les ans à cause du braconnage, aussi chaque action entravant le commerce illégal d'animaux sauvages est-elle une victoire pour la protection de la faune sauvage. »

L'opération a été supervisée par l'Unité de renseignement et d'investigation de la ZAWA avec l'appui du Game Rangers International (GRI), une association qui œuvre pour une meilleure application des lois en privilégiant la collecte de renseignements pour combattre le trafic d'espèces sauvages en Zambie.

Le partenariat entre le GRI et l'Unité de renseignement et d'investigation de la ZAWA bénéficie du soutien d'IFAW et de l'African Wildlife Foundation.

L'opération Infra Terra (International Fugitive Round Up and Arrest, localisation et arrestation des malfaiteurs internationaux) a été lancée par INTERPOL le 6 octobre dernier et concerne 139 fugitifs recherchés par 36 pays membres pour des crimes tels que la pêche illégale, le trafic d'animaux sauvages, le commerce et le rejet illégaux de déchets, la déforestation illégale et le commerce illicite d'ivoire. C'est la première opération de recherche d'INTERPOL visant des individus spécifiquement recherchés pour des atteintes à l'environnement.

La majeure partie de l'ivoire de contrebande est destinée à l'Asie, et en particulier à la Chine, où cet « or blanc » tant convoité a connu une augmentation considérable de sa valeur en tant que véhicule d'investissement. La quantité limitée d'ivoire légal acheté par la Chine lors de la vente de stocks de certains pays d'Afrique australe en 2008 a fait exploser la demande, encourageant ainsi le trafic de l'ivoire et le braconnage des éléphants pour répondre aux besoins du marché.

Un récent rapport d'IFAW, intitulé La Nature du crime : Répercussions du commerce illicite d'espèces sauvages sur la sécurité mondiale, explique que le commerce illégal est une menace non seulement pour les éléphants et les rhinocéros, mais aussi pour la société dans son ensemble. Pour en savoir plus sur le trafic d'ivoire, téléchargez le magazine numérique d'IFAW, Unveilingthe IvoryTrade (Révélations sur le commerce de l'ivoire).

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation