Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier : « On ne défend pas bien le consommateur avec de mauvais arguments »

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Déclaration de Jean-François Buet, Président de la FNAIM, en réponse aux propos de Michel Fréchet*, Président de la Confédération générale du logement (CGL).

En préambule, il convient de rappeler que pour les ventes intervenant directement entre particuliers, le consommateur, qu'il soit vendeur ou acquéreur, reste très mal protégé.
La loi ALUR du 24 mars 2014 impose l'annexion d'un grand nombre de documents à l'avant contrat de vente d'un lot de copropriété. Cet acte, une promesse ou un compromis de vente, sert à sceller l'accord des parties et être établi sans retard, pour la satisfaction du vendeur comme de l'acquéreur.

Si s'assurer que le  futur acquéreur a été parfaitement informé avant de s'engager est judicieux et ne souffre aucune contestation de la part des professionnels de la transaction,  c'est la méthode retenue par la loi qui s'avère totalement inadaptée : des dizaines, voire des centaines de pages rajoutées à un document à établir en deux ou trois exemplaires minimum.

Parmi les documents à joindre à l'avant-contrat figure un « pavé » volumineux : le règlement de copropriété et l'état descriptif de division de l'immeuble. Or, les agents immobiliers FNAIM n'ont pas attendu la loi ALUR pour étudier le règlement afférant aux lots qu'ils avaient en mandat et pour le présenter à la consultation des candidats acquéreurs. Mais, contrairement à ce qu'affirme Michel Fréchet, son annexion à l'avant-contrat n'existait pas auparavant. C'est bien l'une des innovations malheureuses de la loi ALUR.

 

Il est également faux de prétendre, comme le fait Michel Fréchet, que c'est au syndic de l'immeuble de fournir la liasse des documents à annexer à l'avant-contrat. Cette tâche ne lui incombe pas car les documents en question doivent, en principe, être détenus par le vendeur, qui en a été destinataire. C'est à lui de les présenter à l'acquéreur ou de les remettre au professionnel à qui il confie la vente. 

La FNAIM renouvelle la recommandation, déjà adressée de longue date à ses adhérents, de réunir dès la prise du mandat de vente, l'ensemble des documents nécessaires à la signature de l'avant-contrat,  afin que celle-ci intervienne sitôt conclu l'accord des parties.

* Dépêche AFP du jeudi 2 octobre - ref/fka/LyS

http://www.fnaim.org/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...

BE - Culture & Société
ABONNES
TOP 5 des métiers à impact qui recrutent en 2019.

 Les métiers du Développement Durable et de la RSE ont  le vent en poupe !Répondant aux desiderata d'une génération en quête de sens d'une part, et aux nouveaux enjeux et nouvelles obligations législatives des entreprises françaises d'autre part, ces carrières - plus nombreuses et plus riches - ne cessent d'attirer un public toujours plus large. Birdeo, cabinet leader en recrutement et chasse de tête spécialisé dans le Développement Durable, a analysé les besoins exprimés par ses 200 clients,...