Connexion
/ Inscription
Mon espace

La GUL : qu’advient-il finalement de cet ambitieux et controversé projet ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

« Détricotage », « modification », « abandon », « simplification »… les spéculations sur l’avenir de la très controversée Garantie Universelle des Loyers avaient repris depuis le tweet de l’ancienne ministre du Logement, Cécile Duflot.

Selon les dernières déclarations du Premier ministre Manuel Valls, la GUL ne sera pas abandonnée mais mieux ciblée afin qu'elle bénéficie à ceux qui en ont le plus besoin : les jeunes.

En tant qu’assureur de loyers impayés, Galian s’est positionné en faveur d’un dispositif centré sur les jeunes - dont la situation sur le marché de la location est actuellement critique - plutôt qu’en faveur d’une GUL universelle. Pour Georges Isaac, Président de Galian, « l’annonce du Premier ministre envoie un signal positif au marché. Il fallait rassurer le marché de l’immobilier locatif car il a besoin de propriétaires qui ont confiance en leurs locataires, ces derniers ayant de leur côté besoin de trouver des logements…».

De toute évidence, dans sa philosophie comme dans son modèle économique ou encore dans son fonctionnement, si la GUL se devait d’être repensée, il serait dommage de casser ce qui a été développé et qui fonctionne aujourd’hui encore pour la Garantie des Risques Locatifs (GRL).  Selon Alain Ledemay, Directeur général de Galian, « démanteler l’organisation mise en place à grands frais pour la gestion de la GRL ne serait pas pertinent, car il faudrait simultanément créer cette Agence Nationale pour gérer la GUL prévue par la loi, alors qu’il existe un « écosystème GRL » (informatique, process, expérience…) qui fonctionne. Il pourrait servir de socle à la GUL jeunes que souhaite le Premier ministre. Ce serait pragmatique et économiquement responsable ».

Dans ce contexte, une GUL ciblée a donc toute sa place dans le paysage des garanties de l’immobilier locatif, pourvu qu’elle soit soutenue par l’État ou le 1% Logement.

www.galian.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...