Connexion
/ Inscription
Mon espace

Conséquences cachées de la loi ALUR pour les propriétaires

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Tous n’ont pas encore pris la dimension de ces nouvelles contraintes qui vont venir augmenter leurs charges de copropriété ou, s’ils sont propriétaires bailleurs, compliquer leur gestion locative. La plupart de ces mesures entreront en vigueur au cours des prochains mois, dès les décrets d’application publiés. Ces décrets pourront, dans une certaine mesure, atténuer les excès de la loi et La Chambre Nationale des Propriétaires* (CHNDP) agira en ce sens auprès du ministère du Logement. Pour d’autres dispositions, la CHNDP demande, au nom de ses adhérents, leur révision ou leur abrogation pure et simple.

 

Charges de copropriétés

Immatriculation des copropriétés. La loi ALUR prévoit l’immatriculation obligatoire descopropriétés du secteur résidentiel avec la fourniture de données concernant notamment lasituation financière des immeubles privés à un opérateur de l’Etat. Le but annoncé est dedétecter plus en amont les copropriétés en difficulté. En réalité, elle apparaît comme unemanifestation d’étatisation de tout un secteur du logement privé, et aboutira à la création d’une grande machine administrative (dont le financement n’est pas précisé) qui ne se contentera pasde collecter des données techniques et financières d’un million de copropriétés, mais qui lesanalysera aussi....

Hausse des honoraires des syndics. Ouverture d’un compte bancaire séparé pour chaque copropriété, immatriculation des copropriétés, création de site intranet sécurisé avec mise en ligne de tous les documents de chaque copropriété, etc. Avec l’accroissement des tâches du syndic, les copropriétaires doivent s’attendre à une augmentation de ses honoraires de gestion.
Pour ses adhérents, la CHNDP organise la riposte et met à leur disposition, un dossier de consultation de syndics de copropriétés dans le cadre d’un appel d’offres afin, par la mise en concurrence, de peser sur les prix.

 

Contraintes locatives

Encadrement des loyers. Dans les zones tendues, le préfet fixe un loyer médian de référence. Cette mesure pénalise de manière brutale la liberté individuelle. Qui plus est, elle demeure très injuste pour les « bons propriétaires » qui ne seront pas « récompensés » de leur volonté de proposer un beau logement, à l’inverse des « mauvais propriétaires » ne donnant que très peu d’importance à l’état de leur bien et ce sur une même zone donnée.
Par ailleurs, la loi prévoit que le loyer de référence majoré - applicable si le logement présente des caractéristiques de localisation ou de confort exceptionnelles - ne pourra être fixé à un montant supérieur à 20% du loyer de référence. Or, parallèlement, si un propriétaire veut prouver que son bien est loué à un tarif qu’il estime sous-évalué, il ne pourra demander une revalorisation du loyer que s’il apporte la preuve que celui-ci est inférieur à 30% du prix du marché. En toute équité, il faudrait revoir l’équilibre en fixant un même taux dans les deux cas. Mais, surtout, il faudrait s’engager vers une sortie progressive de ce dispositif.

Restitution du dépôt de garantie. La loi prévoit la réduction du délai de restitution du dépôt de garantie de 2 à 1 mois. Désormais, si tout est conforme et que le propriétaire fait une restitution tardive, le locataire aura la faculté de lui demander le versement de pénalités de retard à hauteur de 10% par mois et ce sur une durée maximum de 12 mois, soit un taux de 120% par an ! On n’oserait imaginer que le propriétaire en exige autant de son locataire en cas de non-paiement des loyers… Ce taux ne pourrait-il pas au moins être ramené à celui pratiqué par les services de l’Etat en cas de retard de paiement.

Dossier à fournir par le locataire. La loi restreint les documents à fournir par les locataires et limite ainsi les vérifications que peuvent faire les propriétaires, alors même que ceux-ci sont déjà confrontés à la présentation de faux documents. Il convient donc d’être extrêmement vigilant sur ce point et ne pas réduire la liste des pièces justificatives à fournir ainsi que la possibilité de les vérifier.

 

*Chambre Nationale des Propriétaires. Première association de défense et de services pour les propriétaires et copropriétaires, elleconseille près de 12 000 propriétaires, pour tout ce qui concerne la copropriété, la location, la gestion et l’optimisation d’un patrimoineimmobilier.

www.chdp.asso.fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...