Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pour la consommation en France, mieux vaut 3 degrés en plus que 3 buts de Karim Benzema au Brésil !

ABONNÉS

Selon Nielsen, société mondiale d'information et d’insights, spécialiste en informations marketing et consommateur, audience TV et autres média…, "un bon parcours de l’équipe de France lors de la Coupe du Monde FIFA 2014 ne compensera pas une météo maussade pour les achats de bières et chips".

Pour appréhender l’impact du parcours 2014 de l’équipe de France sur la consommation de catégories alimentaires comme les bières, boissons sans alcool et chips, l'analyse des éditions 2006 et 2010 est riche d’enseignements. Avec des performances très différentes pour notre équipe nationale, l’appétit télévisuel des téléspectateurs français s’est clairement fait ressentir : lors de la finale 2010, l’audience TV a perdu 8 millions de téléspectateurs en comparaison avec celle de 2006.
Si l'audience TV est clairement dépendante des performances de l'équipe de France, les  catégories les plus consommées durant les matches ne le sont pas ! Le constat est le même pour les bières, boissons sans alcool et les chips : les foyers français ont surconsommé ces produits lors des semaines de finale, et cela dans les mêmes proportions en 2006 et 2010.

Enfin, se pose la question de l'apport des joueurs de l'équipe de France pour promouvoir une marque... A cette question, le joueur qui semble le mieux placé pour soutenir une marque est Hugo Lloris qui arrive largement en tête (23% des suffrages), loin devant Yohan Cabaye et Karim Benzema (7% chacun).

Il faut surtout noter que près de 50% des interrogés ne s'appuieraient sur aucun joueur français pour soutenir leur marque préférée. En effet, contrairement à leurs glorieux aînés, les bleus ne sont pas très présents dans les spots publicitaires. A eux de faire changer cette réalité dès demain.

www.nielseninsights.eu/

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...