Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’OMT, l’ONUDC et l’UNESCO lancent une campagne contre les trafics

ABONNÉS

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) unissent leurs forces dans le cadre d’une campagne mondiale encourageant vivement les voyageurs à soutenir la lutte contre divers trafics. La campagne a été présentée au secteur du tourisme lors du Salon international du tourisme de Berlin (ITB), le 5 mars 2014.

Intitulée ‘Vous pouvez, par vos actes, nous aider à combattre les trafics !’, cette campagne entend faire davantage connaître aux touristes les biens et services illicites les plus courants auxquels ils pourraient être confrontés durant leurs voyages. Elle donne aux voyageurs des indices leur permettant de reconnaître les situations éventuelles de traite d’êtres humains et de trafic d’animaux sauvages, d’objets culturels, de drogues illicites et de marchandises de contrefaçon et les invite à agir en se montrant responsables en tant que consommateurs.

« Les touristes sont des citoyens du monde qui, parce qu’ils sont plus d’un milliard à voyager chaque année à l’échelle de la planète, doivent devenir une force au service du bien. En faisant le bon choix éthique en tant que consommateur, nous réduisons la demande de produits illicites et contribuons à préserver des biens naturels et culturels précieux qui font partie du patrimoine des communautés et des peuples auxquels nous rendons visite. » a déclaré Taleb Rifai, Secrétaire général de l’OMT, lors du lancement de la campagne.

Le Directeur exécutif de l’ONUDC, Yury Fedotov, a pour sa part souligné combien il importe d’informer les voyageurs sur la destination de l’argent avec lequel ils achètent des produits illicites : « Les voyageurs ont la responsabilité de ne pas contribuer aux bénéfices de la criminalité organisée. Qu’il s’agisse du commerce d’êtres humains, de produits d’origine animale, de drogues, de biens culturels ou de marchandises contrefaites, les voyageurs doivent avoir pleinement conscience que ces activités sont liées à l’exploitation d’autrui. Les campagnes de sensibilisation telles que celle-ci sont cruciales pour informer les consommateurs potentiels des effets préjudiciables de leurs décisions d’achat. »

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a souligné que la protection du patrimoine culturel est inséparable de la protection des personnes. « Les touristes sont des proies faciles pour les vendeurs de biens culturels de provenance douteuse » a-t-elle dit. « Ils n’ont généralement pas conscience que ces ‘souvenirs’ peuvent être des objets du  patrimoine qui ont été volés – arrachés à leur environnement d’origine, prélevés illégalement sur des sites archéologiques ou vendus par des personnes sans scrupules en échange de maigres compensations financières. Leur disparition peut causer de grands préjudices et infliger beaucoup de tristesse à leurs propriétaires légitimes car ces objets sont intrinsèquement liés à leur identité et à leurs valeurs culturelles. »

La campagne ‘Vous pouvez, par vos actes, nous aider à combattre les trafics !’ contribuera à la réalisation de l’objectif des Nations Unies consistant à combattre la criminalité organisée et à encourager le respect du Code mondial d’éthique du tourisme établi par l’OMT.

La campagne est lancée avec le soutien des sociétés Marriott International et Sabre Holdings, entreprises spécialistes du secteur du tourisme. Aux côtés des chefs de secrétariat des trois organisations des Nations Unies, ont participé au lancement de cette campagne le Président récemment nommé du Comité mondial d’éthique du tourisme, anciennement Directeur exécutif de l’Organisation mondiale du commerce, Pascal Lamy, la Vice-présidente exécutive et Directrice mondiale des communications et des relations extérieures de Marriott International, Kathleen Matthews, ainsi que le Président et Directeur général de Sabre Hospitality Solutions, Alex Alt.

Pascal Lamy a pleinement soutenu l’initiative : « Compte tenu du nombre sans cesse croissant de touristes internationaux, nous devons encourager les voyageurs à assumer un comportement plus éthique et plus responsable. J’ai donc jugé prioritaire pour le Comité de soutenir cette campagne de sensibilisation conduite par les Nations Unies pour montrer aux touristes comment ils peuvent prendre part au combat mondial contre les trafics » a-t-il dit. « Les jeunes seront l’une des principales cibles des activités du Comité car le message concernant la lutte contre les trafics doit atteindre les futures générations de voyageurs. »

 

Liens utiles :

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation