Connexion
/ Inscription
Mon espace

Private equity : la nouvelle méthode d’évaluation du risque d’Unigestion

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’analyse des cash-flows est primordiale pour comprendre les risques en private equity et pour comparer précisément les fonds.

Issue d’un récent travail de recherche entrepris en collaboration avec l’EPFL*, l’approche innovante d’Unigestion présente deux spécificités essentielles : d’une part, elle se fonde sur les cash-flows réels des fonds de private equity et non pas sur leurs valorisations intermédiaires ; d’autre part, elle définit le risque comme l’écart entre le niveau réel et le niveau attendu de ces cash-flows, tant en termes d’échéances que de montants.
Autrement dit, elle évalue le risque que les distributions d’un fonds de private equity à ses investisseurs soient inférieures, ou plus tardives que prévues.

Dans le private equity, les mesures du risque classiques utilisent soit les valorisations intermédiaires « auto-déclarées », soit les multiples définitifs. Si ces chiffres permettent des calculs relativement aisés, ils ne constituent pas pour Unigestion des points de référence satisfaisants : les valorisations intermédiaires sous-évaluent considérablement le risque réel en raison du caractère autoréférentiel des performances du private equity, tandis que les multiples finaux sont établis sur la base d’un historique de 10 à 12 ans – ils font état de la performance du fonds une fois que celui-ci a été liquidé, et non pas tout au long de son existence.

La mesure du risque baptisée Expected Cumulative Downside Absolute Deviation (ECDAD), mise au point par Unigestion, s’appuie sur les cash-flows des fonds et évalue l’écart entre la courbe des cash-flows réels et celle descash-flows attendus, isolant en tant que risque les montants de cash-flows réels inférieurs aux cash-flows attendus. Cette mesure présente le grand avantage d’exprimer le risque au moyen d’un chiffre unique, permettant ainsi une comparaison aiséedes fonds, tout en prenant en compte à la fois l’ampleur et le timing des distributions. En outre, elle peut être appliquée à un fonds unique comme à un portefeuille de fonds. La recherche puise dans les données historiques de 1 402 fonds, couvrant environ 88 000 cash-flows de 1996 à 2012. Données sont issues de Preqin.

*EPFL : Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne

www.unigestion.com



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....