Connexion
/ Inscription
Mon espace

Vers une nouvelle Agence Pour la Création d'Entreprises

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

En octobre 2013, la ministre des PME, de l'innovation et de l'économie numérique, Fleur Pellerin, confiait à Dominique Restino, président du Moovjee, de l'Institut du mentorat, vice-président de la CCI Paris, Ile de France et acteur engagé sur le front de la bataille entrepreneuriale, une mission visant à définir "un nouveau modèle économique et de services pour l'APCE".

Après une soixantaine d'entretiens avec les principaux représentants de "l'écosystème" et plus de 200 heures d'échanges, le rapporteur, rejoint par Thierry Bert, inspecteur Général des Finances, a remis récemment à la ministre ses conclusions.

Les dimensions structurantes du rapport sont de trois ordres :

  • proposer un nouveau modèle économique,

  • maximiser le recours à l'outil numérique d'un site déjà référent consulté à 70 % par les créateurs potentiels (11 millions de visites en 2013 ),

  • et développer et optimiser les synergies entre l'APCE et les autres opérateurs intervenant dans le champ du soutien à la création d'entreprise.

Les rapporteurs se déterminent d'abord sur l'avenir de l'APCE pour considérer que "de l'avis de la mission, il faut écarter le scénario d'une pure et simple disparition" car "l'Agence remplit une mission importante avec des résultats tangibles et chiffrés". La recherche des ressources propres devra par ailleurs être privilégiée (lesquelles couvrent déjà près 50% de son budget).

S'agissant des actions de l'Agence, la mission considère "qu'il est hautement souhaitable que l'Etat reste engagé, imprime son label et en profite pour conforter la politique générale qu'il entend renforcer en faveur de l'entrepreneuriat, même si pour des raisons budgétaires son financement devient minoritaire".

Pour en savoir plus : https://www.apce.com/

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...