Connexion
/ Inscription
Mon espace
BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Le partenariat stratégique de Conectus Alsace et d’Inserm Transfert pour financer la recherche

Prenant appui sur l’acquis des synergies opérationnelles déployées depuis 2006, Conectus Alsace et Inserm Transfert, conjointement avec l’Université de Strasbourg et l’Inserm, ont signé leur convention de valorisation.

Cette convention conforte le partenariat des deux structures établi et renforcé au fil de la structuration de Conectus Alsace depuis sa création en 2006 ; il vient préciser la gouvernance de leur coopération et leurs rôles respectifs auprès des équipes de recherche. Conectus Alsace devient l’interlocuteur de proximité des chercheurs au sein des unités mixtes de recherche (UMR) du territoire pour le transfert de technologie comme pour la recherche partenariale, et Inserm Transfert leur apporte son expertise en matière de développement de partenariats stratégiques avec les industries de santé.

Au travers d’un travail conjoint sur les projets, les partenaires pourront entreprendre des co-investissements dans la maturation des technologies. Au terme de ces projets, le transfert de ces technologies sera confié à l’un ou l’autre des partenaires, mais dans tous les cas, les entreprises bénéficieront d’un interlocuteur unique, disposant d’un plein mandat – incluant un mandat de signature gage de simplicité et de rapidité.

Cette étroite collaboration est source de création de valeur grâce aux synergies mises au service des industriels, grands groupes, PMEs ou start-ups, en matière de cartographie de savoir-faire, de stratégie et de gestion de la propriété intellectuelle, de maturation et de transfert de technologie.

Une ambition renforcée

En matière de valorisation d’actifs innovants en santé, la SATT Conectus Alsace et Inserm Transfert partagent une vision stratégique et méthodologique de la performance aux différentes échelles régionale, nationale, européenne et mondiale. Dans l'écosystème de l’Université de Strasbourg et l’Inserm, elles portent une ambition renforcée pour l’innovation biomédicale alsacienne et française au bénéfice de la recherche académique et industrielle.

Une gouvernance forte

Un comité de pilotage conjoint veillera au calendrier de mise en œuvre des engagements de la convention, développera des outils d’évaluation de la performance, de recueil et d’échange de l’information, et établira un rapport des activités de valorisation des UMR. 

Un premier bilan positif

Depuis la création de la SATT Conectus Alsace et la coopération avec Inserm Transfert, ce sont :

  • plus de 1 500 000€ investis dans 7 projets de maturation issus d’UMR conjointes ;

  • plus de 16 000€ investis dans 5 projets en prématuration ;

  • 54 déclarations d’inventions reçues ;

  • 8 demandes de brevets déposées ;

  • 6 projets en cours dont 3 qui vont être présentés au prochain Conseil d’Administration de la SATT Conectus Alsace pour un investissement global de 857 000€ ;

  • 7 licences concédées.

 

Quelques exemples :

Projet OneagainstS100B : Développement d’anticorps monoclonaux contre les pathologies respiratoires

Montant alloué : 250 000 € sur une période de 18 mois

Ce projet a pour origine les travaux dans le domaine de l’hyper-réactivité bronchique, principalement dans l’asthme et la BPCO menés par Yann Hérault, Directeur de recherche au sein du Département de Médecine Translationnelle & Neurogénétique de l’IGBMC (UMR 7199 CNRS/Unistra/Inserm) et son équipe. Ces derniers ont en effet mis au point un anticorps polyclonal capable de neutraliser la protéine S100B, impliquée dans le contrôle de la réponse respiratoire dans les cas d’asthmes sévères ou de BPCO . Le projet OneagainstS100B vise à développer des anticorps qui vont pointer spécifiquement cette cible, sans incidence sur la réaction inflammatoire.

Détecté par Conectus Alsace, protégé par Inserm Transfert, le projet a été accompagné parallèlement dans son transfert industriel par les deux partenaires. Conectus Alsace l’a intégré à son programme de co-conception en maturationet proposé à ElsaLys Biotech, une spin-out de Transgene, d’en être le partenaire industriel. De son côté, Inserm Transfert a poursuivi la prospection industrielle afin d’aider la start-up à identifier des partenaires potentiels..

L’équipe de Yann Hérault va ainsi tester l’efficacité in vivo d’anticorps monoclonaux sur des modèles murins de pathologies respiratoires et valider son innocuité pour différentes stratégies de traitement (préventif ou curatif). Cette étape franchie, Conectus Alsace transférera le projet à ElsaLys Biotech qui poursuivra le développement en vue d’obtenir un candidat-médicament prêt à entrer en phase clinique, et à terme de proposer une solution thérapeutique aux pathologies respiratoires.

 

NGS QC-Generator, un outil de contrôle qualité des anticorps

Montant alloué : 150 000 € sur une période de 18 mois

Ce projet présenté par Hinrich Gronemeyer, Directeur de recherche à l’Institut de Génétique et de Biologie Moléculaire et Cellulaire (unité Inserm U964) porte sur la mise au point d’un véritable outil bioinformatique (logiciel et base de données) de contrôle qualité des anticorps utilisés dans le cadre de techniques de séquençages de nouvelle génération (NGS). C’est aujourd’hui le premier logiciel de ce type pour valider la qualité des anticorps.

L’investissement consenti par Conectus Alsace permettra à l’équipe de recherche de financer les études pour rendre ce logiciel plus robuste, plus fiable et plus ergonomique. Inserm Transfert a pour sa part déposé une demande de brevet et protégé, auprès de l’Agence pour la protection des programmes, le logiciel mis au point et la base de données. A l’issue du projet, l’équipe prévoit la création d’une start-up qui réalisera des prestations de services de contrôle qualité pour des tiers.

 

Transpep ou comment développer une thérapie contre le cancer

Montant alloué : 304 290 € sur une période de 18 mois

Ce projet présenté par Dominique Bagnard, (Maître de Conférences - Laboratoire MN3T (The Microenvironmental Niche in Tumorigenesis and Targeted Therapy, Unité Inserm U1109) porte sur la validation d’un nouveau composé peptidique (MTP-NRP1) anti-tumoral. 

L’investissement consenti par Conectus Alsace permettra à l’équipe de recherche de réaliser notamment des études pour la production d’un peptide de qualité GMP (Good Manufacturing Practice) et de trouver la meilleure combinaison de traitement pour affiner le positionnement sur le marché des thérapies ciblées du cancer. Ce projet, détecté par Inserm Transfert, a bénéficié de la part de l’entreprise d’un accompagnement en matière de propriété intellectuelle – une demande de dépôt de brevet a été effectuée – et d’une prospection industrielle active et positive, confirmant l’intérêt du projet. A l’issue de cette phase de maturation, Dominique Bagnard souhaite créer une start-up en vue de commercialiser cette technologie.  

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation