Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’amélioration de la croissance mondiale se confirme

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Selon Lazard Frères Gestion, cette amélioration s’explique essentiellement par l’accélération des Etats-Unis vers une croissance de 3% et par la reprise de l’activité dans la zone euro.

Aux Etats-Unis, il n’est pas impossible que la question de la remontée du taux sur les Fed Funds se pose dès la fin de l’année 2014.

Dans la zone euro, l’inflation va rester faible mais la déflation devrait être évitée si la croissance continue à s’améliorer.

En Asie, le bilan des Abenomics est favorable mais la sortie permanente de la déflation n’est pas encore acquise. La croissance chinoise devrait rester proche de sa tendance actuelle, mais le rééquilibrage de l’économie vers la demande domestique tarde.

Les autres pays émergents restent soumis à un environnement défavorable qui met à jour des faiblesses structurelles. Pour autant, la croissance ne devrait pas se dégrader outre mesure grâce à l’amélioration de la demande externe.

Dans ce contexte de croissance en hausse, les actions devraient encore être l’actif de choix en 2014. Si 2013 a été marquée par la remontée des multiples de valorisation, c’est davantage la croissance des résultats qui va tirer la croissance cette année. De ce fait, nous estimons que le potentiel est plus favorable dans la zone euro qui devrait bénéficier d’un levier opérationnel des entreprises plus important. Les autres marchés développés devraient également afficher de bonnes performances. 

Concernant les actions émergentes, la valorisation relative est très favorable mais la forte incertitude nous invite à la prudence dans un premier temps.

La faible inflation n’empêchera pas les taux longs de poursuivre leur remontée mais les taux courts vont rester bas. Parmi les émetteurs privés, le haut rendement et les obligations bancaires devraient offrir des performances encore intéressantes mais inférieures aux années précédentes.

 

Les perspectives de marchés à douze mois de Lazard Frères Gestion

Actions. La hausse des marchés actions des pays développés se justifie par une amélioration des perspectives économiques et la moindre incertitude. Les valorisations se sont normalisées mais restent raisonnables : la progression des marchés viendra principalement de la croissance des résultats. Nous privilégions les actions de la zone euro puis celles du Japon et des Etats-Unis. La sous-valorisation des actions émergentes est forte mais l’incertitude est élevée à court terme.

Convertibles. L’appréciation des marchés actions et du crédit va contribuer à l’appréciation de cette classe d’actifs.

High Yield. En l’absence de récession et de « credit crunch », les marges de crédit encore élevées permettent de compenser la remontée des taux.

Dettes subordonnées financières. Le système financier de la zone euro est plus solide que par le passé et la BCE a mis en place les outils à même d’éviter un nouveau choc brutal.

Alternatif. Certaines classes d’actifs présentent encore de nombreuses inefficiences (titrisations) et des opportunités d’arbitrage (marché actions) à exploiter pour les gérants.

Obligations corporates. Les spreads sur l’Investment Grade s’appliquent à des taux très bas et ne permettront pas d’absorber la remontée des taux.

Monétaires. Les banques centrales vont maintenir leurs taux directeurs proches de zéro au moins jusqu’à la fin de l’année.

Obligations d’Etat (Bund). Les taux longs devraient poursuivre leur remontée.

www.lazardfreresgestion.fr/



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...