Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français seront plus nombreux que l’année dernière à partir en vacances à Noël

ABONNÉS

Noël 2013 : 26 % des Français ont prévu de partir en vacances

Un quart des Français partira en vacances à Noël cette année, soit une progression significative de 8 points. Ils seront légèrement plus nombreux à partir en cette fin d’année qu’à l’occasion des vacances de la Toussaint 2013 (+ 2 points) ou les vacances de Printemps 2013 (+ 4 points).

Plus de la moitié d’entre eux déclare être certains de ne pas pouvoir se le permettre. 33 % des personnes qui ne partiront pas déclarent manquer d’argent, et 27 % souhaitent économiser pour d’autres dépenses. Enfin la moitié (51 %) déclare ne jamais partir à cette période de l’année. 

Une durée de vacances limitée mais un budget en hausse

Comme à la Toussaint, les Français partiront en moyenne 7 jours pour les vacances de Noël, soit 1 jour de moins que l’an passé à la même époque. Plus d’un sur deux partira moins d’une semaine, profitant uniquement du week-end prolongé (53 %). 29 % d’entre eux partiront plus d’une semaine et 18 % prendront des vacances d’une durée exacte d’une semaine.

Les Français qui partiront se montrent moins regardants sur leur budget qu’en décembre 2012. Ils sont d’ailleurs 47 % à envisager de réduire leurs achats de Noël afin d’avoir les moyens de partir. Ainsi, ils consacreront en moyenne 892 euros à leurs vacances, soit 109 euros en plus que l’an passé à la même époque, et 234 euros de plus que pour les vacances de la Toussaint 2013. Plus de la moitié d’entre eux ne dépensera pas plus de 600 euros (51 %), 32 % iront jusqu’à 1 200 euros et seuls 17 % envisagent de dépenser plus.

Réservation de dernière minute en hausse de 10 points par rapport à l’an passé

Bien que la réservation de dernière minute reste minoritaire, elle séduit 30 % de vacanciers soit 10 points de plus qu’en décembre 2012. La première de leur motivation est le prix attractif pour 60 % d’entre eux, soit + 2 points par rapport à l’an passé à la même période. 20 % des vacanciers cherchent à bénéficier des meilleures conditions météorologiques et 18 % sont indécis sur le choix de leur destination de vacances.

Les Français resteront essentiellement sur le territoire entourés de leurs proches

La France est la destination principale envisagée par 82 % des Français, soit + 8 points par rapport à Noël 2012. Seuls 9 % des Français choisiront une destination européenne (- 9 points par rapport à Noël 2012), 3 % l’Afrique, 2 % l’Asie et 1 % l’Amérique du Nord ou du Sud.

A l’image de l’an passé, la montagne est l’environnement privilégié de 30 % des vacanciers. 18 % envisagent de se rendre aux sports d’hiver, tandis que 12 % partiront en vacances hors station.

Destination préférée pour la Toussaint, et plus accessible financièrement, la campagne est le choix de  23 % des Français pour les congés de Noël 2013 soit + 7 points par rapport à décembre 2012. La campagne convainc davantage les catégories populaires (30 %) et en particulier les employés (38 %). Enfin, comme en décembre 2012, 22 % des Français interrogés prévoient de partir à la mer, ce qui est particulièrement le cas des plus âgés (31 % des 65 ans et plus).

Comme en 2012, près de la moitié des Français qui partiront en vacances séjourneront auprès de leur famille. 20 % des vacanciers logeront à l’hôtel, 15 % loueront un appartement ou une maison, 9 % seront hébergés chez des amis et 8 % opteront pour un gîte.

Vacances de février 2014 : les tendances de départ se dessinent

Tout comme en 2012 à la même époque, 19 % des Français envisagent de partir en vacances lors des congés scolaires de février 2014. Les plus nombreux  à projeter de partir en vacances sont les jeunes de 35 ans (23 %) ainsi que les catégories socioprofessionnelles supérieures (30 % contre 11 % de catégories populaires).

Méthodologie 

Résultats de la dixième vague du « Baromètre les Français et les vacances » , Mondial Assistance / IFOP. Échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 29 novembre 2013.

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...