Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Truffle 100 Europe », l’observatoire de référence des 100 premières sociétés de logiciels en Europe

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS
Truffle Capital, spécialiste du capital-risque européen, publie la huitième édition de son Truffle 100, palmarès des 100 premiers éditeurs de logiciels en Europe. Le « Truffle 100 Europe » est réalisé avec le soutien de Mme Neelie Kroes, Commissaire Européen chargé de la société numérique, en partenariat avec les firmes d’analystes IDC et le groupe CXP qui ont mené l’étude qui a servi à la publication de l’indice et avec l’appui de l’Essec Business School.

« L’industrie du logiciel en Europe est prospère. Le chiffre d’affaire et la croissance de ce secteur démontrent l’importance de cette industrie dans l’économie Européenne dans un contexte mondial de compétitivité accrue. Nous devrions d’autant plus saluer les travaux réalisés par l’industrie du logiciel et reconnaitre que l’impact de ces réussites va bien au-delà de ce seul secteur. Au vu de la situation dans son ensemble, nous réalisons que le logiciel est devenu une technologie clé générique dans tous les secteurs et activités économiques. Les services de logiciel et les applications contribuent fortement à la compétitivité ce qui contribue à l’amélioration des opérations et services et permet la création de nouvelles entreprises et activités qui n’auraient jamais vu le jour. La stratégie Européenne du Cloud s’articule autour de trois axes: les normes d’inter-portabilité des applications et de la portabilité des données pour réduire les risques de verrouillage ; les conditions contractuelles sûres et équilibrées pour assouplir l’adoption des services du Cloud ; le Partenariat Européen du Cloud pour définir les exigences communes relatives au Cloud dans le secteur public. Vous pouvez compter sur mon soutien continu ainsi que celui de la commission pour favoriser l’entreprenariat et les développements supplémentaires dans le secteur du logiciel, particulièrement en cette période de changements technologiques majeurs comme le Cloud qui créent de nouveaux défis et de nouvelles opportunités », souligne Neelie Kroes, Commissaire Européen chargé de la société numérique.
« Cette huitième édition du Truffle 100 Europe, souligne la résilience de l’industrie du logiciel qui investit massivement dans l’innovation quel que soit le contexte économique, en dépit de bénéfices en baisse de 8,7% : l’an dernier les éditeurs ont investi plus qu’ils n’ont gagné, démontrant une foi résolue en l’avenir. Ainsi les investissements en R&D ont augmenté de 20% et des emplois R&D de 6%. Avec 63 000 emplois qualifiés, une faible délocalisation, et 6.8 Mds € investis pour développer les produits futurs, l’industrie du logiciel est un inébranlable vecteur d’innovation, véritable moteur de la croissance Européenne, et joue un rôle critique au coeur des politiques de création d’emploi, en particulier pour les générations qui arrivent.
Dans un environnement de compétitivité mondiale accrue, l’industrie du logiciel a besoin de plus de soutien de la part des pouvoirs publics, notamment au travers des allègements fiscaux pour la R&D, des incitations fiscales pour le capital-risque, et du fameux mais pourtant ignoré « Small Business Act Européen ».
Avec 10% de croissance l’an dernier et des prévisions comprises 5 et 15% en 2014, les entrepreneurs Européens du logiciel restent optimistes, dans un contexte de mutation complexe vers de nouveaux business-modèles, qui obligent les éditeurs à se réinventer en vendeurs d’abonnement, à l’heure du Cloud, du Saas, et de la mobilité », indique Bernard-Louis Roques, Directeur Général et co-fondateur de TRUFFLE CAPITAL.
« Nous vivons un tournant historique : celui de l’adoption généralisée du SaaS, ce modèle révolutionnaire de commercialisation du logiciel. Le SaaS est désormais poussé par la vague du cloud, dont il constitue, avec l'infrastructure d'exploitation (IaaS) et de développement (PaaS), le troisième pilier : la couche applicative du système d'information. C'est toute la logique de construction du système d'information qui est remise en cause. Maîtrise des coûts oblige, la culture de l'externalisation gagne toutes les entreprises, y compris les grands comptes qui ne voient plus dans le SaaS un modèle expérimental et qui cherchent au contraire à en généraliser l'emploi pour leurs applications de gestion les plus courantes aujourd'hui et demain peut-être les plus stratégiques. Un des facteurs qui cristallise également la montée du SaaS/cloud est la prise de conscience par les éditeurs eux-mêmes que le phénomène devient pour eux une chance et un vrai levier de croissance. C'est avec le cloud qu'ils pourront partir à la conquête de nouveaux marchés et notamment du marché international », souligne Laurent Calot, CEO du groupe CXP.
« L’industrie du logiciel a poursuivi sa bonne dynamique malgré les difficultés économiques avec une croissance de plus de 10% sur l’année. Une étude récente d’IDC confirme cette tendance avec une demande en logiciels qui a augmenté de 4% en Europe. On notera l’intérêt particulier des européens pour des solutions délivrées sur internet et payables à l’abonnement. IDC est convaincu que la capacité de l’industrie du logiciel européenne à modifier ses offres et les aligner sur le « Third Platform» (une plateforme innovante en pleine croissance, caractérisée par des technologies comme le cloud computing, le smart mobil devices, les réseaux sociaux et des analyses en temps réelle), déterminera la compétitivité à venir dans l’industrie du logiciel en Europe », souligne Bo Lykkegaard, Research Analyst chez IDC.
Né en 2005, à l’initiative de TRUFFLE CAPITAL et de Bernard-Louis Roques et réalisé par le CXP, le « Truffle 100 France » a fêté son 9ème anniversaire en avril 2013 et est devenu l’indice de référence pour mesurer l’activité de l’industrie du logiciel en France. Le « Truffle 100 Europe » a suivi en 2006 avec une reconnaissance égale pour prendre la température de l’industrie du logiciel au plan européen.
Le « Truffle 100 » souligne une croissance continue à 2 chiffres (+10%) 1. Les trois premiers du classement restent inchangés : SAP reste en tête suivi de Dassault Systems en deuxième position et de Sage à la troisième position. Hexagon qui était précédemment en 5ème position prend la 4ème place du classement en remplacement de Wincor Nixdorf qui passe en 5ème position. ASSECO Groupe, précédemment en 7ème position prend la 6ème place en remplacement de Software AG, qui passe au 7ème rang. Enfin, DATEV reste à la 8ème place, Wolters Kluwer à la 9ème et SWIFT à la 10ème.
En 2012, les éditeurs Français représentent 11,9% contre 10,9% du chiffre d’affaires total du Truffle 100 en 2011 avec 19 éditeurs (comparé à 17 précédemment). La France passe au 4ème rang derrière les Pays-Bas qui pèse maintenant 12,7% du chiffre d’affaires total du palmarès avec 7 sociétés seulement. L’Allemagne est toujours en tête (38,4% avec 14 sociétés) et le Royaume Uni en deuxième position (17,4% avec 22 éditeurs).
Cette huitième édition du « Truffle 100 » européen montre que le nombre d’emplois qualifiés de R&D a encore augmenté entre 2011 et 2012 malgré la crise, passant à 63 290 employés en R&D en 2012 contre 59 636 en 2011 (augmentation de plus de 6%). 5 pays représentent 84% des emplois R&D totaux dont 41,5% en Allemagne, 15,3% en UK, 14% en France, 10,4% aux Pays-Bas et 6,4% en Suède.

Les chiffres marquants du Truffle 100 Europe :

  • Le chiffre d’affaires 2012 a augmenté de 10% à 41,1 milliards d’Euros comparé à 37,2 milliards d’Euros en 2011 et à 30,9 milliards d’Euros en 2010. 76% de celui-ci a été réalisé par les 25 premières sociétés du classement (77 % en 2011) ;
  • 42 sociétés ont un chiffre d’affaires supérieur à 200 M euros ; 62 sociétés ont un chiffre d’affaires supérieur à 100M euros (comparé à 60 en 2011) et 97 à 50M euros (comparé à 90 en 2011) et toutes les sociétés du Truffle 100 Europe ont un chiffre d’affaires supérieur à 46M d’euros contre 40 M d’euros en 2011 ;
  • Les bénéfices sont passés de 6,6 milliards en 2011 à 5,8 milliards cette année (une baisse de 8,7%);
  • En 2012, 58 sociétés du Truffle 100 Europe sont cotées en bourse (comparé à 61 en 2011) et représentent 81,9% du chiffre d’affaires (contre 84% en 2011), 79,9 % des dépenses R&D et 95,2% des investissements en R&D réalisés comparé à 82,9% en 2011;
  • Le montant des investissements en R&D a fortement augmenté pour passer de 5,8 milliards d’Euros en 2011 à 6,8 milliards d’Euros en 2012 (augmentation de + de 20%).


Parmi les tendances pour 2014 : notons que 50% des éditeurs vont poursuivre leurs investissements en R&D contre 61% en 2013 et 93% vont continuer leurs recrutements cette année versus 81% l’an passé. Les éditeurs visent une croissance entre 5 et 15% (pour 72% contre 43% d’entre eux l’année dernière). Le Cloud Computing est la tendance que l’industrie du logiciel perçoit comme étant la plus porteuse du marché en 2014 (pour 80%), suivie par le Mobile Applications pour 55%. Enfin, parmi les mesures réclamées pour stimuler l’industrie du logiciel : les incitations fiscales comme le CIR restent plébiscitées dans toute l’Europe pour 38%, toujours suivis par les demandes d’aides publiques en R&D pour 23% avec le capital risque qui suit de très près pour 16% (et qui est entré depuis l’an dernier seulement dans les demandes des entreprises), à égalité avec le Small Business Act et la propriété intellectuelle pour 7% des demandes.

Méthodologie du palmarès
Le palmarès Truffle 100 est réalisé par le CXP et IDC à partir d’une enquête éventuellement complétée dans certains cas par des sources extérieures. Certaines données, de nature confidentielle, sont traitées uniquement de façon agrégée. Le questionnaire de participation au palmarès est disponible sur le site www.truffle100.com. Les entreprises souhaitant participer peuvent s’inscrire à tout moment. 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...