Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le DRH français fait partie des mieux payés d’Europe

ABONNÉS

L’étude « Tous les salaires de la fonction RH », réalisée par Towers Watson pour Entreprise & Carrières, constate que la rémunération du DRH fait jeu égal avec celle du directeur financier. Par ailleurs, on note que le DRH français est l’un des mieux lotis d’Europe. L’étude présente d’autre part les rémunérations des six principales fonctions des ressources humaines, ainsi que les rémunérations comparées des DRH et de trois autres fonctions de directions dans l’entreprise. Il établit également des comparaisons sur les niveaux de rémunération de la fonction DRH en Europe.

Et si le DRH n’était plus le parent pauvre des directeurs…
Ainsi la rémunération médiane d’un DRH d’une entité de taille moyenne située en France est de 148 000€, ce qui le place devant les directeurs juridiques (132 000 €) et tout proche du directeur financier (152 000 €).
- Le premier constat n’est pas surprenant puisque « contrairement au directeur juridique, le DRH est très souvent membre du comité de direction», explique Armelle Prokop, responsable du département rétribution chez Towers Watson.
- Le second révèle l’importance stratégique croissante des DRH dans la vie d’une entreprise puisque les niveaux de rémunération entre le DRH et le directeur financier sont si proches que « la hiérarchie pourrait évoluer » souligne Jean-Vincent Ichard, responsable du département enquêtes de rémunération chez Towers Watson.

Six autres fonctions du domaine RH, chapeautées par le DRH ont été étudiées :

- Le responsable formation et développement (62 000€). Ce salarié confirmé (7 à 12 ans d’expérience) occupe, lui aussi, une fonction toujours plus stratégique pour les entreprises puisqu’ « il est en charge de la gestion des talents et qu’à ce poste, les entreprises ont besoin de professionnels expérimentés pour faire évoluer les compétences », explique Armelle Prokop, responsable du département rétribution chez Towers Watson.

- La fonction de comp & ben (61 000 €), poste forcément occupé par des experts qui doivent permettre une individualisation des packages de rémunération tout en assurant l’équité et la maîtrise de la masse salariale.

- Le responsable des relations sociales (59 000€), un poste « qui a forcément une dimension nationale et qui suppose de l’expérience », note Jean-Vincent Ichard, responsable du département enquêtes de rémunération chez Towers Watson.

- Le responsable RH (55 000€) « Le RRH met en œuvre ce qui a été décidé par d’autres. Il est en première ligne et on lui en demande beaucoup en lui donnant souvent peu de moyens », souligne Armelle Prokop.

- Le responsable recrutement (51 000€) et le responsable paie (37 000 €). Deux fonctions qui sont de plus en plus souvent externalisées par les entreprises.

Au final, on remarque que « la hiérarchie des rémunérations place en tête les spécialistes devant les généralistes et les opérationnels » conclut Armelle Prokop. S’agissant des écarts possibles une même fonction, celles-ci sont dépendantes des responsabilités managériales : à partir du moment où le salarié décide et encadre, sa rémunération augmente.

 

www.towerswatson.com/france  -  www.wolterskluwerfrance.fr

 



Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 

Lire la suite...


Articles en relation