Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pour Cafpi, la hausse des taux est quasi indolore

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Pour le 3e mois consécutif, les taux fixes ont remonté.  L’inflexion constatée en juillet s’apparente bien à une inversion de tendance, sans doute appelée à se poursuivre. Sur les trois mois d’été, les taux ont été relevés de 0,25%. Ainsi pour un prêt de 150 000€ sur 20 ans, la mensualité augmente de 19€et le coût du crédit de 5 500€ sur la durée totale. Néanmoins, cette hausse n’est pas de nature à contrarier le marché.


Pour octobre 2013 :

- taux fixes les plus bas négociés par Cafpi : 2,26% sur 10 ans, 2,55% sur 15 ans, 2,95% sur 20 ans et 3,15% sur 20 ans.

- taux fixes les plus hauts négociés par Cafpi : (3,30% sur 20 ans par exemple) restent inférieurs de 0,26% en moyenne aux taux du marché.

 

Les taux actuels sont revenus au niveau de janvier 2013 soit, en moyenne, encore 0,10% en dessous du précédent record d’octobre 2010. Ce mois-là, en effet, Cafpi  avait signé son plus bas taux fixe sur 20 ans jamais offert par ces partenaires à sa clientèle premium à 3,25%.

Modérée, la hausse des taux est, actuellement, largement compensé par la baisse des prix constatée sur la grande majorité du territoire national.

Effet positif : elle incite les ménages à lancer dès maintenant leur projet immobilier.

Pour les mois à venir, tout va dépendre des décisions de la FED : en se contredisant constamment dans ses déclarations, cette institution cherche probablement à préparer les marchés à l’idée d’un changement de politique pour une autre… moins accommodante.

Il faut donc s’attendre à une continuité de la hausse, mais toujours de façon modérée, qui devrait atteindre + 0.50% d’ici la fin de l’année. On aurait donc déjà fait la moitié du chemin.

Pouvoir d’achat immobilier en nette progression : à l’exception d’une grande ville (Lille), la surface habitable, pour un même budget, fait un bond partout surle territoire. Particulièrement à Metz (+ 17%), Nice (+ 11%), Marseille, Rouen et Strasbourg (+ 10%).

Comparé à janvier 2012, l’acquéreur d’octobre 2013 emprunte 8,27% de capital en plus et réalise une économie de 13 585€ sur le coût du crédit.

www.cafpi.fr/

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 

Lire la suite...


Articles en relation