Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’auto-entreprise fête ses 4 ans !

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Avec plus d’un million de bénéficiaires qui ont généré un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’euros, le régime de l’auto-entreprise qui fête ce 4 août ses quatre ans d’existence, a montré son rôle socio-économique.

Les quelques 1,1 milliard d’euros de recettes sociales et fiscales collectées par l’Etat viennent d’ailleurs compenser en partie les exonérations de charges fiscales et sociales résultantes dispositif sur les heures supplémentaires, aujourd’hui en partie abrogé. Les recettes à venir devraient donc contribuer à la croissance, à redresser les finances publiques, ou à contribuer à réduire la dette.

Dans l’opinion publique, le dispositif reste très plébiscité, 73 % des Français en considérant la création de façon très positive (enquête TNS Sofres). A juste titre. En trois exercices, le nombre de créateurs a triplé et le volume de richesses produites a quadruplé.

« Il convient d’aborder la réforme de l’auto-entreprise non pas comme une somme de dogmes libéraux et capitalistes à liquider mais comme un modèle économique qui a modernisé notre rapport au travail. » précise Cyrille Darrigade, Vice-Président de la FEDAE.

En effet, celles et ceux qui ont rejoint le régime sont des chômeurs qui veulent s’en sortir, des salariés et retraités qui veulent compléter leurs revenus, des jeunes qui espèrent mettre à l’épreuve leurs idées. Bien souvent, ceux qui franchissent le pas sont satisfaits  tout en regrettant que les établissements bancaires soient encore frileux pour financer leur activité. Ou que la commande publique soit difficilement accessible.

 A l’heure où le gouvernement envisage de réformer le régime, Grégoire Leclercq, Président du syndicat et Cyrille Darrigade Vice-Président parcourent la France dans le but d’auditionner les auto-entrepreneurs et de rédiger d’ici l’automne un mémorandum à remettre aux pouvoirs publics. Si pour l’heure, aucune méthode ni calendrier n’ont été arrêtés par Bercy, la FEDAE travaille sur de nouvelles pistes pour proposer un acte II au régime.

A l’issue du moins septembre, elle aura traversé plus de 30 départements. Déjà, les premiers constats sont clairs. L’auto-entreprise est un outil de redressement productif au service de la croissance et les bénéficiaires sont unanimes pour demander plus d’accompagnement et un rôle plus large pour les associations représentatives des auto-entrepreneurs.

La FEDAE  pointe déjà un argument massue vis-à-vis du gouvernement : les emplois créés par l’auto-entreprise constituent une manne financière pour l’Etat, et ce sont des emplois non délocalisables qui viendront renforcer demain le tissu des PME-PMI en France.

En milieu rural comme en ville ou dans les grandes agglomérations, le besoin de formation est réel. La nécessité de s’appuyer sur le multiculturalisme et l’intergénérationnel est palpable. Globalement tous appellent à maintenir le droit à entreprendre sans limitation dans le temps, avec une fiscalité plus juste et une cotisation foncière des entreprises recalculée.

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Affacturage : Factofrance accompagne ses clients aux Etats-Unis

Complémentaire à un contrat d'affacturage français ou Paneuropéen, cette offre proposée par Factofrance, acteur dans le secteur de l'affacturage en France, permet aux entreprises éligibles de financer le développement de leurs filiales américaines Les Etats-Unis est un pays d'implantation privilégié des entreprises françaises, où ces dernières réalisent 16% de leur chiffre d'affaires, soit 203 Mds€. Viennent ensuite l'Allemagne avec 117 Mds€ et le Royaume-Uni avec 108 Mds€. Les Etats-Unis...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Bpifrance signe une convention pour accompagner les entreprises à impact social

Christophe Itier, Haut-Commissaire à l'Economie Sociale et Solidaire et à l'innovation sociale, a signé avec Bpifrance une convention de partenariat d'une durée de 3 ans visant à renforcer leur coordination pour accompagner le développement et la croissance des entreprises à impact social. Représentant plus de 200 000 entreprises, 2,3 millions de salariés et près de 10% du PIB en France, ce secteur constitue un levier majeur pour répondre de façon concrète aux défis sociétaux d'aujourd'hui et...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Appétence des ETI pour les dispositifs d’épargne salariale et retraite

Amundi, n°1 de l'épargne salariale et retraite en France publie, en partenariat avec le Groupe RH&M1, et le concours d'Audirep2, le baromètre 2018 consacré à la politique de rémunération et d'avantages sociaux des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). Cette nouvelle étude montre que les dispositifs d'épargne salariale et retraite sont au cœur des politiques de ressources humaines de pratiquement toutes les ETI interrogées. 97% des ETI proposent plus de 4 dispositifs d'Epargne Salariale &...