Connexion
/ Inscription
Mon espace
BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Les indices de performances de l'immobilier

L'indice de prix EDHEC IEIF Immobilier d'Entreprise France croit de 0,4% en juin après avoir décliné de 0,9% en mai et de 0,3% en avril. Sur un an, l'indice décroît de 1,2%. Sa volatilité annuelle sur longue période (depuis 1980) est de 7,2%.
L'indice de performance globale affiche une hausse de 4,2% en année glissante. Le rendement du dividende de l'indice sur le premier trimestre s'élève à 5,3%.

 

L’indice RPX IEIF Logements Paris Île-de-France, avec des prix quasi stable en avril, progresse légèrement de 0,4% en avril après une hausse de 2,7% en mars. Le nombre de transactions sur les douze derniers mois est en hausse de 1,8% par rapport aux douze mois précédents. L’indice se situe 1,3% au-dessus de son niveau de début d’année.

La progression d’avril 2013 est modeste par rapport au 1,0% de hausse enregistrée en avril 2012 et 0,9% en mars 2011. Sur une base trimestrielle l’indice perd 0,6% alors qu’il chutait de 6,3% un an auparavant. Sur une base annuelle il est en recul de 1,2% alors qu’il progressait de 1,9% il y a un an.

Le marché est en déséquilibre chronique depuis mars 2010 avec un écart très élevé entre le compartiment des biens chers et celui des biens bon marchés, matérialisé par un rapport élevé entre le sous-indice du troisième quartile et celui du premier quartile. Ce rapport a culminé à 2,38 en juin 2012, il est de 2,31 en avril, stable depuis sept derniers mois, à comparer avec une moyenne historique de 1,95. La volatilité des variations quotidiennes de prix sur 30 jours calculée sur une base annualisée est retombée à 4,7% en avril contre 6,0% en mars, sa moyenne historique se situe à 4,1%.

 

 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation