Connexion
/ Inscription
Mon espace

Après la perte du Triple A, à quand la secousse sur les taux d’emprunt ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Une analyse de Cafpi

L’agence Fitch en fin de semaine dernière, Standard & Poor’s et Moody’s précédemment ont dégradé la note qu’elles attribuent à la dette de la France. Cela veut dire qu’elles ont moins confiance dans la capacité de notre pays à honorer ses remboursements.

Dans l’état de crise généralisée, cette annonce, bien que mauvaise, n’est en rien un nouveau séisme. En effet, la France reste une bonne signature aux regards des autres pays de l’Union Européenne. Les récents propos de Mario Draghi, le président de la BCE, sur le financement des Etats européens et la confiance en l’euro confortent les investisseurs sur notre pays.

Cependant, cette tension se répercute mécaniquement sur les risques pris à long terme par les établissements prêteurs qui ajustent leurs taux en conséquence.

Quand la note de la France fut abaissée la première fois, pour passer d’un triple A au double A+, il s’en suivit une tension sur les taux de crédits immobiliers. Nul doute que cette fois encore, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Cette seconde secousse, après les annonces de la FED en début de mois, confirme une inversion de courbe ; les taux qui étaient en chute permanente depuis plus d’un an, repartent à la hausse.

Une remontée brutale des taux n’est pas craindre et les engagements du président de la République concernant la reprise, le chômage, la réforme des retraites lors de son entretien du 14 juillet devraient apaiser les investisseurs et éviter la spéculation.

Ceci montre qu’aujourd’hui, pour un achat immobilier, l’attentisme risque d’avoir un prix et qu'il ne faut pas trop tarder à profiter de l’environnement historiquement favorable actuel. Car le contrecoup se produira. Forcément.

Cafpi est présent sur  www.cafpi.fr 

www.vitae-assurances.com  assurances emprunteurs 

www.cafpi-regroupementcredits.fr offre de regroupement de crédits. 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...