Connexion
/ Inscription
Mon espace

Après la perte du Triple A, à quand la secousse sur les taux d’emprunt ?

BE - Culture & Société
ABONNÉS

Une analyse de Cafpi

L’agence Fitch en fin de semaine dernière, Standard & Poor’s et Moody’s précédemment ont dégradé la note qu’elles attribuent à la dette de la France. Cela veut dire qu’elles ont moins confiance dans la capacité de notre pays à honorer ses remboursements.

Dans l’état de crise généralisée, cette annonce, bien que mauvaise, n’est en rien un nouveau séisme. En effet, la France reste une bonne signature aux regards des autres pays de l’Union Européenne. Les récents propos de Mario Draghi, le président de la BCE, sur le financement des Etats européens et la confiance en l’euro confortent les investisseurs sur notre pays.

Cependant, cette tension se répercute mécaniquement sur les risques pris à long terme par les établissements prêteurs qui ajustent leurs taux en conséquence.

Quand la note de la France fut abaissée la première fois, pour passer d’un triple A au double A+, il s’en suivit une tension sur les taux de crédits immobiliers. Nul doute que cette fois encore, les mêmes causes produiront les mêmes effets. Cette seconde secousse, après les annonces de la FED en début de mois, confirme une inversion de courbe ; les taux qui étaient en chute permanente depuis plus d’un an, repartent à la hausse.

Une remontée brutale des taux n’est pas craindre et les engagements du président de la République concernant la reprise, le chômage, la réforme des retraites lors de son entretien du 14 juillet devraient apaiser les investisseurs et éviter la spéculation.

Ceci montre qu’aujourd’hui, pour un achat immobilier, l’attentisme risque d’avoir un prix et qu'il ne faut pas trop tarder à profiter de l’environnement historiquement favorable actuel. Car le contrecoup se produira. Forcément.

Cafpi est présent sur  www.cafpi.fr 

www.vitae-assurances.com  assurances emprunteurs 

www.cafpi-regroupementcredits.fr offre de regroupement de crédits. 

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
La nouvelle plateforme soClassiQ, un accès gratuit au répertoire de la musique classique et à l’opéra

Avec l'Intelligence Artificielle et la Data Science, soClassiQ met la musique classique à la portée du plus grand nombre et se positionne comme le site de référence en la matière. Après 2 ans de recherche et développement, la plateforme soClassiQ fait son entrée officielle dans le monde de la musique classique et de l'opéra. Grâce à la puissance de ses algorithmes et au travers d'une expérience utilisateur simple et épurée, soClassiQ donne accès :- à l'ensemble des œuvres du répertoire...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les soft skills, des compétences déterminantes au cours des premiers mois de collaboration

Une étude* menée par le cabinet international de recrutement spécialisé Robert Half auprès de directeurs généraux (DG) et de directeurs financiers (DAF) révèle que 76% d'entre eux admettent avoir embauché un collaborateur qui ne s'intégrait pas à l'équipe.* Enquête réalisée auprès de 305 DG et 200 DAF en décembre 2017 en France. Les raisons évoquées et les mesures jugées les plus efficaces Rejoindre une organisation implique d'emblée de mettre en avant un panel de compétences à la fois...

BE - Culture & Société
ABONNES
« Solutions solidaires », plateforme de fabrique des solidarités nouvelles

Lancé par le Conseil départemental de la Gironde et ses partenaires, Alternatives économiques, l'Avise, la Fondation Jean-Jaurès, Harmonie mutuelle, Terra Nova, Up et Usbek & Rica, « solutions solidaires » c'est : - Une plateforme pour animer un large débat autour des solidarités nouvelles, et organiser un foisonnement d'idées, expériences et initiatives afin d'inventer ensemble les protections de demain.- Un rendez-vous annuel pour croiser, comparer et projeter vers l'avenir ces idées et ces...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...