Connexion
/ Inscription
Mon espace

Bouygues TP interrompt tous ses chantiers mondiaux pour sensibiliser ses collaborateurs à la sécurité

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

Pour la deuxième fois, Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction, interrompt aujourd’hui l’ensemble de ses chantiers pour réaliser une opération d’envergure inégalée au niveau international : la journée mondiale de la santé et sécurité au travail. Objectif : parvenir au résultat « Zéro accident » sur l’ensemble des chantiers. Pour relever ce défi, les 5 500 collaborateurs ainsi que les 2 500 sous-traitants sont sensibilisés à la déclinaison de la politique de prévention santé et sécurité au travail.

Sensibiliser les 8 000 collaborateurs et sous-traitants aux risques encourus sur les chantiers :

Durant une demi-journée, les 8 000 intervenants qui travaillent sur les chantiers de Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction, et les collaborateurs des services fonctionnels participent à des actions de sensibilisation aux risques du travail. Cette opération unique dans le monde se distingue par l’ampleur des moyens mobilisés et l’interruption de l’intégralité des chantiers de l’entreprise en cours de réalisation sur les 5 continents. Elle implique ainsi plus de 40 chantiers et 11 pays : la France (métropole et DOM TOM), la Suisse, l’Ukraine, le Maroc, l’Egypte, la Côte-d’Ivoire, les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, Hong-Kong, la Corée du Sud et l’Australie.

L’opération s’articule autour de séquences d’information avec la diffusion d’un film réalisé sous la forme d’un journal télévisé, de présentation des indicateurs et de mises en situation à travers des exercices pratiques. Toujours avec le souci de rester extrêmement concret et réaliste, des reconstitutions d’accidents survenus sur les chantiers sont également effectuées.

Philippe Bonnave, Directeur général délégué de Bouygues Construction et Président de Bouygues Travaux Publics, explique : « Bouygues Travaux Publics doit passer d’une politique de la sécurité à une culture de la sécurité. Nous souhaitons marquer les esprits de nos collaborateurs pour qu’ils n’oublient pas que les règles de sécurité s’appliquent au quotidien, même par des actions simples ».

La sécurité au cœur des engagements de Bouygues Travaux Publics :

Depuis la première édition de la Journée Mondiale de la Santé et Sécurité en 2011, plusieurs actions significatives ont été mises en œuvre : promotion du devoir d’alerte et du droit de retrait, des préventeurs et des superviseurs sur chaque chantier chargés d’aider à renforcer la sécurité et de sanctionner les comportements à risque, mise en place de cursus de formation dédiés à la sécurité pour chaque échelon hiérarchique.
En deux ans, le nombre d’accidents entraînant un arrêt de travail a été divisé par trois. Le taux de fréquence des accidents de Bouygues Travaux Publics, à 11, est un des meilleurs de la profession.

Ces résultats doivent encore être améliorés par une politique de prévention permanente des risques et une sensibilisation continue des salariés.


Assurer un partage mondial des meilleures pratiques locales :

Afin de renforcer encore la sécurité sur ses chantiers, Bouygues Travaux Publics a élaboré un plan d’action pour les deux années à venir, plan strictement identique pour l’ensemble des pays. Ce dernier repose sur 5 actions majeures : la formation, la lutte contre les comportements à risques, la prise en compte des presqu’accidents, le 5@11 et l’accélération de la démarche « santé/ergonomie ».

La politique de prévention des risques de Bouygues Travaux Publics repose également sur une mutualisation des bonnes pratiques mises en œuvre dans les différents pays. Ainsi, plusieurs initiatives exemplaires sont en cours de déploiement sur les chantiers :

  • Safety training center (origine Hong Kong) : création d’un centre d’entrainement sécurité, structure unique en son genre qui a la capacité d’offrir un large éventail de formations adaptées à tous les métiers de l’entreprise, y compris la construction de tunnels. Déjà 10 000 personnes ont été formées depuis 3 ans.
  • Le 5@11 (origine Royaume-Uni) : A 11 h du matin, le chantier s’arrête 5 minutes pour que chacun s’assure de la conformité du poste de travail de l’équipe à laquelle il appartient.
  • Lutte contre les addictions (origine Finlande) : sur le chantier du réacteur nucléaire EPR d’Olkiluoto 3, maintenant sur celui du tunnel de Miami et sur tous les chantiers Australiens, chaque intervenant est soumis à un contrôle d’alcoolémie et de drogue avant sa prise de poste.
  • L’échauffement (origine France) : sur tous les chantiers à travers le monde, la journée commence par 10 minutes d’éveil musculaire avec un coach.

 

---------- découvrir les lettres et newsletters d'Esteval Editions ----------

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...