Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Tokim lance la première offre d’investissement locatif de « crowd investing »

Tokim, start-up fondée par Grégory Haddad et Damien Andrieu, lance une solution qui permet au plus grand nombre de pouvoir investir dans des projets immobiliers à partir de 20€ et jusqu’à 50 000€ pour un rendement moyen de 7%, en toute transparence, sans contrainte et avec moins de risques qu’un investissement traditionnel. Bien que la pierre reste l’un des investissements préférés des Français, de nombreuses contraintes existent. Qu’elles soient financières, techniques, administratives, et dans un contexte où les conditions d’accès au crédit immobilier sont plus que jamais difficiles. La stratégie de Tokim vise à démocratiser l’investissement immobilier et à investir dans les villes moyennes de province, à l’instar de la ville de Carmaux, à proximité de Albi, où la start-up commercialise son premier bien.

Un contexte incertain pour l’investissement immobilier

D’après les dernières études sur les placements préférés des Français, l’investissement dans la pierre reste un incontournable. En témoigne les 76% des sondés d’une enquête de mars dernier qui considèrent l’immobilier comme l’investissement le plus rentable, devant l’assurance-vie et les actions. Avec un taux d’emprunt immobilier qui dépasse désormais les 2% et des conditions d’accès au crédit plus restreintes, l’investissement immobilier reste compliqué pour de nombreux ménages. Une situation qui devrait entraîner une baisse du nombre de transactions immobilières en comparaison à 2021.

Pour qu’un investissement locatif offre des rendements intéressants, il est nécessaire de prendre en compte certains paramètres. La recherche du bon emplacement, la réactivité pour se positionner rapidement face à d’autres investisseurs, ou encore l’expertise sur d’éventuels travaux de rénovation à réaliser, sont des critères indispensables pour faire des choix éclairés. C’est pour favoriser l’accessibilité et pallier les différentes contraintes relatives à l’immobilier locatif que Grégory Haddad et Damien Andrieu lancent aujourd’hui Tokim.

Des intérêts convergents avec une solution basée sur le « partage de revenus »

A l’image des solutions de crowdfunding immobilier, la vision de Tokim est basée sur la méthode du « revenu based-financing », un modèle de plus en plus populaire dans le secteur de l’investissement et du financement. Tokim propose un modèle innovant dans lequel l’investisseur place de l’argent dans un projet immobilier de son choix par le biais de d’une foncière, qui lui reverse un pourcentage du chiffre d’affaires généré par les loyers et garanti par contrat. Ce pourcentage représente en moyenne 70% des loyers collectés, redistribué au prorata des investissements des contributeurs.

La start-up délivre une solution clés en mains pour les investisseurs : de la recherche du bien, des artisans locaux, à la gestion des travaux réalisés avec des matériaux respectueux de l’environnement et en règle avec les normes énergétiques, jusqu’à la mise en location. Tokim prend à sa charge les frais, pouvant s’ajouter au projet : travaux de rénovation, lissage de l’amortissement, coût de gestion de la plateforme.

Au travers de ce business model qui cherche la plus grande transparence, les intérêts de Tokim sont ainsi alignés avec ceux des investisseurs qui choisissent la plateforme pour réaliser leur placement. Dans le cadre du contrat d’investissement établi, Tokim s’occupe de l’ensemble des étapes du projet : chasse immobilière en interne, acquisition du bien, élaboration du projet de rénovation, dépôt et purge du permis de construire, réalisation des devis matériaux, définition du coût final des travaux, mise en ligne sur la plateforme, signature des contrats avec les contributeurs, finalisation de la levée, et acquisition du bien par la SCI.

Contrairement à d’autres plateformes qui se sont lancées ces dernières années, Tokim se veut transparent dans l’ensemble de la démarche pour l’investisseur. La start-up verse une part des loyers hors charges tandis que d’autres start-ups déduisent de la redistribution aux contributeurs les charges décidées unilatéralement, comme des travaux. Tokim propose un modèle lisible et transparent dans lequel l’investisseur prend un risque uniquement sur les éventuelles vacances locatives ou les impayés.

Un premier bien mis en vente à Albi

Tokim commercialise depuis ce 7 décembre 2022, un premier bien en Occitanie dans la ville de Carmaux, à 20km de Albi.

Ce bien illustre pleinement la proposition de valeur de la start-up, qui cherche à proposer les meilleurs rendements, et qui de fait, se trouvent en s’éloignant des grandes villes françaises. Dans sa proposition de valeur, Tokim s’appuie sur un partenariat avec le leader français de la rénovation d’immeuble de rapport.

Damien Andrieu, Président et cofondateur de Tokim, conclut : « La force de notre modèle est de choisir des biens dont personne ne veut et dans les villes où personne ne va car c’est dans ces agglomérations moins cotées que se trouve les plus belles opportunités de rendement. Mais pour y avoir accès, il est indispensable de savoir bien chasser et surtout bien rénover. Globalement dans les environs de Albi le marché de la location est extrêmement tendu, ce qui nous assure de trouver facilement un locataire et une faible vacance locative dans une ville assez peu prisée par les investisseurs. »

Lire la suite...


Articles en relation