Connexion
/ Inscription
Mon espace
Initiatives
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Initiative] Un simulateur carbone pour calculer l'impact environnemental du matériel informatique en entreprise

En France, le secteur du numérique représente 2% des émissions de gaz à effet de serre et pourrait atteindre les 7% d’ici 2040 si l'on n'agit pas concrètement. Engagée dans la diminution de la pollution informatique avec sa solution clé-en-main, Cleaq vient de dévoiler son simulateur de poids carbone, pour aider les entreprises à y voir plus clair. Totalement gratuit, l’outil se donne deux objectifs : indiquer aux chefs d’entreprises des ordres de grandeur sur l’impact de leur flotte IT et leur permettre d’agir de la manière la plus efficace possible vers un numérique responsable.

 « Cleaq a pour mission de proposer aux TPE, PME et startups un moyen d’équiper leurs collaborateurs de manière durable et responsable. Avec cet outil nous franchissons une nouvelle étape dans la sensibilisation et la pédagogie aux enjeux environnementaux du numérique », explique Laura Berni, Head of Impact chez Cleaq

Comment ça marche ? Le simulateur a été construit de manière très simple : le chef d’entreprise ou le responsable RSE de la société indique la répartition de la flotte informatique de l’entreprise par marque et par typologie de produits (nombre d’ordinateurs portables, de smartphones et de tablettes).

Une fois la liste complétée, le simulateur lui indique l’impact de la flotte sur la planète en nombre de kg CO₂e. Il lui propose en outre un équivalent en kilomètres en avion, en litres de café et en années de chauffage électrique.

« La première étape avant de se lancer dans quelconque feuille de route est la mesure. La méthodologie du simulateur poids carbone est disponible en toute transparence. Nous utilisons les données constructeurs pour estimer le poids carbone des différents équipements. Notre rôle est de sensibiliser à l’impact du numérique et donner à chacun les moyens de le comprendre », conclut Laura Berni.

Lire la suite...


Articles en relation