Connexion
/ Inscription
Mon espace
Tribunes & Témoignages
ABONNÉS
Partager par Linked-In
Partager par Twitter
Partager par Xing
Partager par Facebook
Partager par email
Suivez-nous sur feedly

[Tribune] Les assureurs français renforcent leurs investissements en faveur d’une économie bas-carbone

Les assureurs sont parmi les plus grands investisseurs institutionnels en Europe et, par conséquent, des acteurs majeurs du financement de l’économie. En renforçant leurs investissements, ils jouent un rôle clé pour accélérer la transition vers une économie bas-carbone et construire une société plus résiliente face aux risques climatiques.

Depuis 2017, les assureurs français publient chaque année l’étude « Assurance et finance durable » pour rendre compte en toute transparence de leurs efforts. Pour élaborer cette étude, France Assureurs a mené une enquête auprès d’un panel de 24 groupes d’assurance représentant 94% du montant total des placements des entreprises françaises d’assurance.

À fin 2021, les placements verts des assureurs ont augmenté de 22,5% pour atteindre 141 Mrds€. Ils représentent 6,3% des actifs gérés par les assureurs, hors UC.

Les assureurs français confirment leur très faible exposition directe au charbon thermique, qui ne représente plus que 0,6% des actifs gérés à fin 2021, soit 14 Mrds€. Ils ont poursuivi leur désinvestissement à hauteur de 2,5 Mrds€ en 2021. Pour la première fois, le secteur français de l’assurance a également mesuré son exposition directe au pétrole et au gaz, qui s'avère faible : 1,2% des actifs gérés à fin 2021, soit 27 Mrds€ en baisse de 4%.

Les assureurs renforcent leur connaissance de l’impact à la fois de leurs actifs sur le climat mais aussi du climat sur leurs actifs : à fin 2021, 77% de leurs actifs, soit 1 739 Mrds€ (+5% sur 1 an), sont couverts par une analyse climat. Ils accompagnent également la transformation des pratiques ESG des entreprises : 82% des actifs gérés par le secteur, soit 1 839 Mrds€ (+6% sur un an), font l’objet d’une analyse extra financière fondée sur des critères ESG.

Enfin, pour réussir l’indispensable transition environnementale à l’horizon 2050, plus de la moitié des assureurs du panel, représentant plus des trois quarts des actifs gérés, ont déjà pris l’engagement d’aligner les objectifs de leurs portefeuilles d’investissements avec ceux de l’Accord de Paris. Il s’agit donc pour eux de respecter une trajectoire dite « +2°C ».

Cette étude a permis d’actualiser les chiffres quant aux unités de compte (UC) responsables, vertes et solidaires qui sont souscrites par les assurés. À fin 2021, les encours atteignaient 128 Mrds€, en hausse de 37%, soit plus d’un quart des encours en UC.

Retrouvez ICI tous les chiffres 2021 du secteur de l’assurance en matière de finance durable.

Florence Lustman, présidente de France Assureurs, conclut : « Le secteur de l’assurance est non seulement un acteur essentiel de la protection des populations et des biens mais aussi un investisseur de premier plan. L’étude annuelle que nous dévoilons aujourd’hui montre en toute transparence comment les assureurs assument leur rôle en tant qu’investisseurs institutionnels pour relever collectivement le défi du dérèglement climatique. Nous devons tous ensemble réussir à atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici 2050 et ainsi assumer notre responsabilité envers les générations futures. »

 

Lire la suite...


Articles en relation